À écouter: “C’est tout meuf”, la série qui parle de la sexualité des femmes

À écouter: "C'est tout meuf", la série qui parle de la sexualité des femmes
© RTBF Webcréation

Dans cette première série sonore de la RTBF, l’auteure Maïwenn Guiziou a rassemblé une vingtaine de femmes, issues de tous milieux, autour d’un micro, parfois en groupe, parfois en tête à tête. Ensemble, elles évoquent les sujets les plus intimes, avec sincérité et franc-parler.

C’est tout meuf propose aux auditeurs et aux auditrices une immersion dans des discussions de femmes, sans langue de bois, qui ont trait à leur intimité”, nous explique Maïwenn Guiziou, à qui l’on doit aussi Trucs de meufs et Tinder surprise. “Selon les capsules, différentes thématiques – dont on parle généralement peu dans les médias – sont abordées; elles peuvent être propres aux femmes, comme les règles, ou aux deux genres, comme la libido, la masturbation ou le porno.”

Le podcast est né de la curiosité d’un homme, Rémy Reboullet [ndlr. le producteur de C’est tout meuf], qui souhaitait mieux comprendre les femmes et ce qui les préoccupe au quotidien. Au final, entre les lignes, entre les phrases et les silences, C’est tout meuf permet d’informer les hommes et les femmes, de démystifier l’image normative que l’on a de la femme et de décomplexer à la fois les auditrices, les protagonistes et même l’auteure. Elle avoue: “Cela m’a permis de me sentir plus à l’aise face à ces sujets très intimes” . Une série audacieuse à retrouver sur Auvio tous les mardis et vendredis du 14 novembre au 15 décembre.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Ceci pourrait également vous intéresser

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)