Accueillir l’inattendu!

Accueillir l'inattendu!
Il y a des jours comme ça où rien ne se passe comme prévu . Aujourd'hui, le programme était bouclé et réglé comme du papier à musique: jogging, blog sur mon dernier vernis, chronique et aménagement de mon bureau pour améliorer mes conditions de travail (portable en équilibre sur les genoux). Ensuite, je récupère les enfants et passe dans mon costume de Super Maman!

Mais au moment où j'enfonce mes écouteurs dans les oreilles pour améliorer ma petite foulée, le téléphone sonne: urgence copine "Le petit fait ses dents, il a de la fièvre, la crèche veut pas le prendre, tu peux le garder?". "Bien sûr, pas de problème, laisse-moi juste 30min". Le jogging se transforme en course-relais dans les commerces du quartier: deux bananes par ci, un magazine par là. Je fais quand même vite un tour du parc, mes bananes et mon magazine en main, j'ai l'air maligne! Tant pis!
 
Bébé est installé avec ses jouets, la zone est sécurisée, tout est sous contrôle. J'allume mon ordi et file voir ma messagerie. La webmaster de Femmes d'Aujourd'hui (ou devrais-je dire l'adorable jeune femme qui supporte mes incompétences et s'occupe de la partie technique du blog- merci Alex!) me transmet un message d'un ancien élève de l' Athénée d'Arlon.

Ca y est, donc! Je suis repérée , difficile de rester dans son petit coin quand on surfe sur le net. Je suis invitée à une soirée de retrouvailles (je pense tout de suite petite robe noire, puis régime puis racines de cheveux), il paraît que tout le monde m'attend… J'ai un peu de mal à le croire mais pourquoi pas?
 
Dans les messages indésirables, un autre ancien élève m'envoie un mail disant que LinkedIn lui a proposé mon contact ce matin et me félicite pour mon entrée sur le web. Hein? C'est qui d'abord ce LinkedIn? Et pourquoi il donne mon adresse à tout le monde? Maman, au secours, le net a refermé sa toile sur moi! J'hésite trois mille ans et ma souris tremble en cliquant sur le bouton "Accepter" (je rigole, j'ai plus de souris, quand même, je me suis un peu adaptée hein!).

Je jette un oeil au-dessus de l'écran, bébé est toujours là (ouf, je suis soulagée parce que toutes ces sollicitations du passé m'ont fait oublier un moment que je baby-sittais!). Je sais qu'en acceptant cette invitation, je mets le doigt dans l'engrenage, je me jette dans la gueule du loup mais c'est un peu pour cela que je suis là, non?
 
Bon, je sens que je vais y passer la journée alors si vous n'avez plus de mes nouvelles dans 24h, soyez gentils d'envoyer quelqu'un me déconnecter!
 
 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)