« A l’abordaaaaage »

"A l’abordaaaaage"
… crie le petit garçon de la pub. Curieux et dévoués comme on est, nous nous sommes rendus au Parc Plopsa De Panne, à la côte, e.a. pour tester la nouvelle partie nommé «Wickieland» dont la construction a tout de même coûté 5,5 millions d’euros et duré 6 mois.

Wickie The Battle

Sur un parcours long de plus de 155 m, jalonné d’obstacles (feu, vent…), les drakkars s’attaquent les uns les autres –ainsi que les passants– à coups de canons à eau. Les enfants ont enchaîné les fous rires, tandis que moi (incorrigible Mère Poule), je priais pour qu’ils n’avalent pas trop cette eau et ne visent pas les gens qui avaient sorti leurs appareils photos et se trouvaient à portée… de nos jets.

 

La grande vague

Lancés à 70 km/h sur une piste vallonnée longue de 92 m et haute de 17 m par endroit, les aventuriers de plus d’1,50 m (interdit aux bouts d’choux) calés dans une sorte de soucoupe tournent sur eux-mêmes. Dans ce Disk-O Coaster, on retrouve le plaisir des fameuses «tasses», la sensation hard du bateau pirate, les glouglous dans le ventre de la montagne russe… Une vraie nouveauté qui décoiffe!

 

Mais encore

Cette zone abrite aussi deux restos et un décor abouti, chouette pour y faire des photos. A noter: Wickie (en Français: Vic, le petit vicking intrépide et courageux, dont je pense avoir suivi les aventures à la télé dans ma tendre jeunesse) est un peu mieux connu de l’autre côté de la frontière linguistique grâce au dessin animé du même nom.

 

Pour les petits

Une fois encore, chapeau à ce parc magnifiquement entretenu pour toutes les attractions pour tout petits (Grenouilles, Brigade du feu, Tracteurs, Balloon Race, Auto-Scooters…), sans trop de file, sécurisées à 100% et variées. D’année en année, nous y revenons avec le même bonheur!

 

 

Infos

plopsa.be, entrée gratuite pour -85 cm ; 9,99 € pour les 85 cm-1 m ; 32 € pour les plus d’1 m (28 € lors d’achat en ligne).

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)