L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
#showus by Dove – Getty Images

7 balades au bord de l’eau (à vélo et à pied)

Profitez de la fraîcheur des ruisseaux, lacs et rivières pour vous offrir de belles échappées au cœur de magnifiques contrées à deux pas de chez nous. Suivez le guide!

Avec le printemps que la Belgique rencontre actuellement et le confinement, vous n’avez qu’une envie: profiter des week-ends pour vous balader? Vous avez bien raison! Voici 7 balades à travers notre Plat pays qui promettent de superbes panoramas le long de l’eau. À pied ou à vélo: quel sera votre choix?

1. À vélo: Damme et Bruges

Balade tranquille le long des canaux les plus emblématiques de Flandre!

En été, les allées de peupliers nous protègent du soleil et leurs jeux de lumière ajoutent au charme de la balade. Très vite, nous nous faufilons dans le flot des cyclistes qui se dirigent vers la Venise du Nord. Dès qu’on arrive en Flandre, le vélo sort de l’ombre et se fond naturellement dans le paysage. Sur les routes qui nous mènent vers la cité moyenâgeuse, les pistes cyclables sont nombreuses et la petite reine est un style de vie à part entière. Sur un pont enjambant le canal Sint-Annarei, quelques femmes perchées sur leurs hauts talons filent droit avec élégance sur leurs belles machines. Dans une ruelle, pas plus large qu’un guidon, en surgissent d’autres habillées de couleurs vives tandis qu’un homme nous croise en complet veston, plans d’architecte sous un bras et guidon au bout de l’autre. Le retour vers Damme s’effectue via les anciennes digues qui protégeaient les polders des marées. Rien d’étonnant à ce que Jacques Brel y ait trouvé l’inspiration lors de ses vacances dans la région. L’ambiance qui se dégage quand on roule, les clochers de Damme et de Oostkerke à l’horizon, évoquent à eux seuls la célèbre chanson du Plat pays.

Carnet de route

  • Départ de la balade: au niveau du pont du canal, au centre de Damme (point-nœud 6).
  • Balisage: on suit les points-nœuds 6, 34, 10, 50, 23 (où l’on rejoint le centre de Bruges), 3, 12, 42, 20, 71, 60, 67, 22, 92, 34 et 6.
  • Difficulté: 18 km pour cette balade très cool avec un parcours rigoureusement plat!

2. À vélo: Bütgenbach

Le plus beau lac des Cantons de l’Est avant l’échappée en forêt!

La journée s’annonce superbe. Le vent du nord a chassé le brouillard s’étirant sur l’eau. Dès les premiers mètres, nous roulons sur le RAVeL le long des belles berges. Cette ancienne ligne de chemin de fer entre Losheim et Wévercé (Weywertz) a été ouverte en 1912 par les Allemands à des fins militaires. Les stratèges de l’armée du Kaiser avaient déjà pensé à l’invasion de la Belgique et de la France. L’itinéraire va nous offrir de magnifiques paysages peu après Büllingen. Dans la vallée de la Holzwarche, le décor change avec un terrain plus accidenté. Seuls les randonneurs peuvent traverser la plaine qui se casse en vallons. Heureux cyclistes que nous sommes! Nous empruntons la route vers Weißer Stein (la “Pierre blanche”) deuxième point le plus haut de Belgique. À 678 mètres de hauteur, nous profitons pleinement de ce sentiment d’être en terre inconnue. L’itinéraire se poursuit à travers la forêt qui nous semble infinie. À l’orée, nous retrouvons enfin le paysage ouvert du lac, heureux aussi de profiter des plaisirs de l’eau. Sous toutes ses formes!

Carnet de route

  • Départ de la balade: depuis le Centre Worriken à Bütgenbach, on emprunte le RAVeL en direction de Büllingen (point-nœud 18).
  • Balisage: on suit les points-nœuds 18, 19, 22, 23, 24, 7, 65, 64, 99, 93, 17 et 18.
  • Difficulté: cet itinéraire de 35 km présente une côte à Büllingen et une autre peu après la traversée de la Holzwarche.

3. À vélo: Durbuy

Parenthèse bucolique dans la Vallée de l’Ourthe!

En été, la couleur chaude des champs se marie merveilleusement bien avec la tonalité des pierres des villages du Condroz, une région qui respire la sérénité! Depuis Durbuy, notre parcours suit un magnifique itinéraire de traverse vers Chardeneux, l’un des “Plus beaux villages de Wallonie”. Après le village classé, la route sillonne les champs et les prés. Tout n’est qu’harmonie et quiétude dans ce tableau naturel idyllique. Plus loin, la ligne de crêtes permet de contempler le beau paysage de cette région tampon qu’est la Calestienne, entre le Condroz et l’Ardenne. Peu après le passage dans un sous-bois, nous dévalons une pente vers la vallée de l’Ourthe avant de rejoindre Grandhan, rendez-vous de nombreux kayakistes qui viennent se prélasser sur ses rives. Les petites routes nous ramèneront vers Durbuy qui, bien que très fréquentée en cette saison, reste une ville charmante.

Carnet de route

  • Départ de la balade: dans le centre de Durbuy (rue du Comte Théodule d’Ursel), on emprunte (direction point-nœud 50) la passerelle qui traverse l’Ourthe au niveau de la brasserie La Ferme au Chêne. Attention, de grands travaux se déroulent dans le centre. Garez votre véhicule dans les parkings gratuits de délestage à l’entrée de Durbuy.
  • Balisage: on suit les points-nœuds 7, 50, 52, 53, 54, 55 (Chardeneux), 54, 92, 91, 90, 10, 9, 8 et 7.
  • Difficulté: 30,8 km. Un e-bike est conseillé pour ce parcours présentant un gros dénivelé, principalement en sortant de Durbuy, en direction de Palenge.

4. À vélo: Eupen

Bienvenue en terre sauvage le long des rivières des Hautes Fagnes!

Voici notre balade coup de cœur! Depuis le barrage du lac d’Eupen, nous remontons le Getzbach qui charrie ses eaux rouges et noires chargées de tourbe: les Fagnes sont proches! Au fil des kilomètres la rivière se transforme en petit torrent. Et à l’approche de la frontière, la forêt de l’Hertogenwald se substitue aux herbes hautes. Ce paysage ressemble curieusement à celui des steppes. Quel dépaysement! Nous roulons dans la partie fagnarde la moins connue et nous nous sentons véritablement ailleurs… D’un paysage de landes et ses routes lisses, nous retournons ensuite à toute allure vers le lac. Avec cette forêt qui le ceinture, il a tout d’un lac canadien: on se croirait dans un roman de Jack London…

Carnet de route

  • Départ de la balade: à l’entrée du barrage du lac d’Eupen (point-nœud 41), on suit les rives du lac, direction le point-nœud 55, vers le Getzbach.
  • Balisage: on suit les points-nœuds 55, 54, 84, 85, 69, 53, 52, 49, 28, 46, 43, 42 et 41.
  • Difficulté: 36 km qui se découvrent idéalement en e-bike. Avec le plaisir de rouler sur des routes interdites à toute circulation automobile!

5. À pied: Nisramont

Promesse de grands espaces!

La construction du barrage de Nisramont a transformé l’Ourthe occidentale et orientale en un grand lac, accessible uniquement à pied: bienvenue dans un des lieux les plus sauvages de Belgique. Il faut se lever tôt pour apprécier à sa juste mesure cette balade parmi les plus belles de l’Ardenne. Ce matin, le clapotis de l’eau est à peine troublé par le chant des oiseaux. Ici, c’est le calme qui impressionne: pas de bruit en écho de route. Nous marchons sur un sentier que nous ne quitterons plus tout au long de ces 14 km. De rochers en rochers, nous grimpons des escaliers, passons des barrières rocheuses et traversons deux ponts-barrages pour nous retrouver sur les rives les plus sauvages de l’Ourthe.

Carnet de route

  • Départ de la balade: depuis le parking du barrage de Nisramont, on suit à gauche l’accès vers le barrage. À cet endroit, on emprunte le sentier à gauche qui débute par un escalier.
  • Balisage: on suit les balises losanges rouges, récemment remises à neuf.
  • Difficulté: 14,7 km pour une splendide balade destinée aux sportifs. Si l’itinéraire longe régulièrement le lac, il passe néanmoins au-dessus de barrières rocheuses: les dénivelés en fin de journée seront importants.

6. À pied: Rivière (Profondeville)

Itinéraire au sommet avec vue sur Meuse!

À Profondeville, la Meuse serpente et dessine un magnifique paysage que l’on peut admirer depuis le panorama des Sept Meuses. Mais c’est depuis ses rives que la balade se lance sur les contreforts menant sans doute vers l’un des plus beaux points de vue de la vallée. L’effort est récompensé quand il se dévoile, à la clairière de la forêt. En y regardant de près, nous pouvons distinguer par sept fois, le cours du fleuve méandreux. Le dégagement de cet horizon pousse les hommes oiseaux à s’envoler avec leurs parapentes: le site est un lieu de décollage renommé. Du sommet, le chemin dégringole dans la chênaie et effectue des arabesques au milieu des arbres. En bas de la descente, nous retrouvons une Meuse authentique, déroulant son cours d’argent depuis des millénaires. Si le chemin de halage ne voit plus les chevaux tirer les barques à fonds plats, il accueille les randonneurs qui peuvent relier, en toute quiétude Dinant à Namur.

Carnet de route

  • Départ de la balade: la balade débute environ 100 mètres en amont de l’écluse de Rivière, sur le RAVeL, en bord de Meuse (panneau des balades).
  • Balisage: on suit les rectangles rouge et blanc.
  • Difficulté: 7,2 km pour cette balade sportive qui vous mène vers le point de vue des Sept Meuses. Attention: forte côte au début. Le retour, plus aisé, emprunte le RAVeL.

7. À pied: Chevron

Paysages grandioses au-dessus de la Lienne!

Village perché au-dessus de la vallée de la Lienne, Chevron offre de magnifiques possibilités de randonnées. Vous serez séduite par les paysages que vous allez rencontrer. Au départ du petit centre de Chevron, nous suivons le petit sentier “hé d’mess” emprunté autrefois par les habitants des villages voisins d’Oufny et d’Habiémont pour se rendre à l’église. Nous rejoignons le bas de la vallée, là où coule la Lienne, sinueuse et torrentielle. À hauteur d’un manège, le sentier se dirige vers la rivière. Tel un hameau en terrasse, Neucy s’accroche sur un versant abrupt que nous admirerons depuis la nouvelle passerelle. Des hauteurs, nous longeons la rivière jusqu’au petit village des Forges. L’occasion de (re)découvrir une jolie roue à eau rénovée récemment. Il faut savoir que durant des siècles, la Lienne a apporté aux hommes sa force motrice pour battre le fer rouge. Après ce petit retour dans le passé, un sentier très raide nous invite à retrouver le village de Chevron.

Carnet de route

  • Départ de la balade: à hauteur de l’église de Chevron.
  • Balisage: on profite du tout nouveau balisage de la commune de Stoumont (suivre les rectangles bleus).
  • Difficulté: 6 km pour cette jolie “balade des fontaines”. On peut prolonger la découverte en suivant la balade n°9 (10 km) qui part également de Chevron.

Envie de faire une chouette balade en Belgique?

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires