Nos derniers articles

L’analyse sensorielle autour du café, une expérience basée sur les perceptions

Un café avant tout!

  • Partagez ceci avec vos amis:
L’analyse sensorielle autour du café, une expérience basée sur les perceptions Article

Pour saisir toute la qualité d’un espresso, laissez-vous guider par vos sens ! Tout comme le vin, l’expérience d’un bon café se vit à travers le goût mais aussi l’odorat et la vue. C’est ce que nous a permis de comprendre l’intéressant atelier sensoriel autour du café Pellini. Cette société italienne lancée par ce producteur de café italien est l’une des premières à avoir introduit un système rigoureux de qualité et d’analyse sensorielle sur le produit à travers une équipe de dégustateurs qualifiés.

L’analyse sensorielle autour du café, une expérience basée sur les perceptions 1

« 70% des gens se basent sur l’aspect visuel du café pour estimer si celui-ci est bon ou non », nous explique Manuela en charge de la formation à laquelle nous avons eu la chance d’assister. Notre expérience s’est basée sur une « map sensorielle » divisée en deux parties : la première aborde le thème du goût et des saveurs, l’autre s’intéresse aux autres sens interpellés par le café, soit la vue et l’odorat.

Le regard doit être porté sur deux éléments : l’intensité de la couleur et la texture. « La couleur de la crème a toute son importance. Lorsque celle-ci est blanche, ce n’est pas un bon signe pour les Italiens », nous dit Manuela en souriant. « Si la crème a une couleur qui tire plutôt vers le brun foncé, nous pouvons dire que le café aura un goût grillé. » La texture de la crème, quant à elle, peut varier de très grossière à très fine en fonction des différents ingrédients.

Pour résumer, un espresso couleur noisette aux légères rayures rougeâtres indique un mélange 100% Arabica de qualité supérieure, une préparation qui respecte les temps d’extraction et l’usage de la juste quantité de café moulu, comme nous l’explique l’équipe Pellini.

« L’odorat s’habitue très vite. C’est pour cela qu’il est conseillé de sentir le café et d’amener rapidement la tasse ailleurs. Mais attention à ne pas trop bouger ! Il est important de ne pas casser la structure. »

Le goût s’exprime en évaluant une série de facteurs comme le corps, l’acidité et l’amertume. « L’acidité est positive, elle permet de connaître le degrés de torréfaction. Par contre, si le café est astringent, c’est qu’il contient des graines qui n’ont pas eu le temps de mûrir et donc, cela veut dire qu’il n’y a pas eu de sélection », explique Manuela. Il n’est pas toujours évident de retrouver toute la richesse d’un excellent café lorsqu’on le réalise chez soi. C’est pourquoi Pellini commercialise des capsules qui se déclinent en plusieurs saveurs dans lesquelles le producteur italien a concentré toute l’excéllence de l’authentique espresso à l’italienne (Carrefour et De Coninck). Nous avons été conquis!

Cette expérience sensorielle autour du café nous a permis de comprendre qu’il est possible d’en apprendre énormément sur la qualité d’un espresso simplement en faisant appel à nos sens. Mais surtout, qu’il faut apprendre à se libérer de la crainte de dire quelque chose qui n’est pas correct. Car une dégustation vécue en profondeur se base sur des perceptions.

L’analyse sensorielle autour du café, une expérience basée sur les perceptions

  • Partagez ceci avec vos amis:

Newsletter

Pour ne pas rater les bons plans, recevez notre newsletter 1 fois par semaine!

Articles connexes