Quelles sont les zones érogènes des femmes et des hommes?

Quelles sont les zones érogènes des femmes et des hommes?

Faire monter votre moitié au 7e ciel en cette période de confinement n’est certainement pas une mauvaise idée. Pour ça, on vous a rassemblé les zones érogènes de chacun. Votre nuit promet d’être « caliente »!

Chacun et chacune a ses petites pratiques pour atteindre la jouissance, mais certaines zones de notre corps sont plus sensibles et permettent d’atteindre plus vite le 7e ciel. Que ce soit pour les hommes ou les femmes, voici un petit récapitulatif de ce qui fera frissonner votre corps de plaisir.

Peu d’études sur le sujet

Il est important de préciser que ce sujet a très peu été étudié par le corps scientifique. Hormis une étude publiée en 2013 dans la revue internationale de neurosciences Cortex, peu de recherches se sont intéressées à notre plaisir sexuel. Premier constat: les zones érogènes chez les femmes sont nombreuses, en tout cas, plus que chez les hommes. Oui, mais elles sont où?

Chez les femmes

Sans grande surprise, en pôle position, on retrouve le clitoris et le vagin. Pour arriver à ces conclusions, Olivier Turnbull, professeur à l’Université de Bangor (Pays de Galles), à la tête de l’enquête, ainsi que des chercheurs de l’Université de Swansea (Pays de Galles) et l’Université de Johannesburg (Afrique du Sud), ont interviewé 500 femmes. Ces dernières ont dû donner une note de 1 à 10 à 41 zones de leur corps. Parmi ces quarante-et-une zones, six ressortent davantage: le clitoris, le vagin, la bouche et les lèvres, le haut de la nuque, les seins et mamelons. Toutes ces parties du corps ont obtenu une note supérieure à 7/10.

Le top 10 féminin

  • Le clitoris (9,1/10)
  • Le vagin (8,4/10)
  • La bouche et les lèvres (7,9/10)
  • Le haut de la nuque (7,5/10)
  • Les seins (7,3/10)
  • Les mamelons (7,3/10)
  • L’intérieur des cuisses (6,7/10)
  • La nuque (6,2/10)
  • Les oreilles (5/10)
  • Le bas du dos (4,7/10)

Chez les hommes.

Chez les hommes, ils sont 300 à avoir répondu au questionnaire, avec eux aussi 41 zones. En tête de classement, on ne retrouve que deux zones qui ont obtenu une note de plus de 7/10: le pénis, et la bouche et les lèvres.

Le top 9 masculin

  • Le pénis (9/10)
  • La bouche et les lèvres (7/10)
  • Les testicules (6,5/10)
  • L’intérieur des cuisses (5,8/10)
  • Le haut de la nuque (5,6/10)
  • Les mamelons (4,8/10)
  • Le périnée (4,8/10)
  • La nuque (4,5/10)
  • Les oreilles (4,3/10)

Peu de différences entre les sexes

Cette étude a finalement démontré que les zones érogènes étaient sensiblement les mêmes chez les femmes et chez les hommes et que tout est finalement une question d’intensité. Mais une chose est sûre, les femmes sont plus réactives sur davantage de zones que la gent masculine.

En effet, l’étude révèle que les hommes n’ont qu’une seule région qualifiée de plus érogène que les femmes, c’est le périnée, évalué à 4,8/10, alors que les femmes ne lui attribuent que le score de 3/10. En revanche, les femmes ont classé dix parties du corps plus érogènes que ce que l’ont fait les hommes. À savoir: le dos, la nuque, les hanches, l’intérieur des cuisses, la bouche et les lèvres, les épaules, le ventre et les poignets.

L’étude a également démontré qu’il y avait peu de différences entre les hétérosexuelles et homosexuels, tout comme l’âge qui n’influence absolument pas les zones érogènes de notre corps.

Comment s’y prendre?

Maintenant que vous savez où vous devez titiller votre partenaire et vous-même, place à la mise en pratique. Que ce soit pour l’homme ou la femme, tout se joue dans l’intensité. Pour procurer du plaisir, il faut y aller crescendo et ne surtout pas brusquer la zone qui est caressée. Si on prend l’exemple du gland ou du clitoris, il faut les toucher avec attention et plus ou moins d’intensité. Avant d’entrer dans le vif du sujet, vous pouvez caresser autour de ces zones…

Il est également intéressant de commencer par les régions les moins réactives, histoire de faire un peu monter la température. Vous pouvez donc vous amuser avec toutes les zones évoquées précédemment, le tout en restant doux. Le but n’est pas de faire mal. Soyez habiles!

Et puis surtout, avant de vous lancer, demandez à votre partenaire ce qu’il aime. Cela évitera bien des soucis…

Évidemment, ce ne sont ici que des moyennes, chacun a ses préférences, mais aussi ses propres zones érogènes. Il ne s’agit pas de faire des généralités, mais de peut-être aller explorer des endroits de votre corps où vous n’avez pas l’habitude qu’on aille.

Ces trois articles sont parfaits pour votre nuit de Saint-Valentin

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)