Est-ce possible de vivre sans faire l’amour?

Est-ce possible de vivre sans faire l'amour?
Unsplah © We-Vibe®

Le sexe et le plaisir sont partout. Ils font l’objet de films, séries, livres ou encore d’articles dans les magazines. Pourtant la fréquence des rapports sexuels au sein du couple n’a jamais été aussi basse qu’aujourd’hui. Mais peut-on vivre sans faire l’amour?

David Spiegelhater, un statisticien et professeur à l’Université de Cambridge l’a démontré il y a quelques années, les couples font de moins en moins l’amour. Il est même allé jusqu’à dire qu’en 2030, les rapports sexuels disparaîtraient. Il l’expliquait au Telegraph (2017): « Le nombre moyen de rapports sexuels pour un mois était de cinq en 1990, après il est passé à quatre dans les années 2000 et enfin à trois par mois en 2010. En toute logique, en 2030, les couples auront cessé de faire l’amour ».

Peut-on vivre sans sexe?

Nous ne sommes pas encore en 2030 mais autant se poser la question avant d’y arriver. Peut-on vivre sans faire l’amour? La réponse est plus complexe qu’un simple « oui » ou « non ». Théoriquement, « faire l’amour » n’est pas un besoin vital comme manger ou boire, nous expliquait la sexologue et psychologue Héline Zabeau dans notre article « Quand la quantité des rapports sexuels ne rime pas toujours avec qualité ». En effet, selon elle: « faire l’amour ce n’est que du bonus dans la vie d’une personne ».

L’abstinence comme thérapie

Beaucoup d’abstinents ont tout donné pour leur couple (sexuellement comme quotidiennement), ils ont été déçus et ne veulent plus souffrir. Une période d’abstinence leur permet de faire le point avec eux-mêmes. « Durant les deux premières années sans sexe, l’idée même de la pénétration m’était insupportable. J’ai fini par entamer une thérapie qui m’a aidée à mieux comprendre et à redéfinir ma relation aux hommes et à l’image déplorable que j’avais d’eux. Aujourd’hui, si je suis toujours abstinente, ce n’est plus dans le rejet ou la frustration, mais dans l’attente d’une relation satisfaisante », témoigne Nadia (34 ans), dans Psychologies.

Les câlins sont tout aussi puissants

Le sexe n’est pas indispensable chez certains couples ou personnes. Ce qui leur fait du bien, c’est l’affection, le rapprochement, les peaux qui se touchent et des petits gestes tendres. Finalement pour certains, se faire un câlin, un baiser fougueux et passer un moment à deux où les regards sont intenses, cela peut être bien plus fort que de faire l’amour. L’affection prend alors le dessus!

Faire l’amour sans pénétration, c’est possible

Il faut également rappeler que « faire l’amour » ne signifie pas « pénétration » à tout prix. Explorer le corps de l’autre, les zones érogènes et le plaisir de se toucher fait partie du rituel de l’acte sexuel. Finalement, de nombreux couples pensent peut-être ne plus faire l’amour, alors qu’en réalité oui. Tout dépend de la définition qu’on donne à l’expression « faire l’amour ».

Le plus important est d’être en accord avec son corps, son esprit et son couple. D’écouter les besoins et envies de chacun pour trouver le meilleur équilibre.

Envie d’en savoir un peu plus sur l’amour? Lisez ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)