Pourquoi 2500 soutiens-gorge sont exposés au Grand Hôpital de Charleroi

Pourquoi 2500 soutiens-gorge sont exposés au Grand Hôpital de Charleroi
GHDC

En moyenne 1 femme sur 8 risque de développer un cancer du sein au cours de sa vie. En ce mois d’octobre consacré à la sensibilisation de ce type de cancer, le Grand Hôpital de Charleroi a voulu marquer les esprits en exposant 2500 soutiens-gorge dans l’atrium du site de Notre Dame. 

2500 soutiens-gorge. Tous différents. Il y a autant de styles qu’il existe de femmes. Pour marquer les esprits en ce mois d’Octobre Rose, la Clinique du sein du Grand Hôpital de Charleroi a eu l’idée d’accrocher des centaines de soutiens-gorge dans l’atrium du site de Notre Dame. Ces derniers ont été récoltés auprès des membres du personnel mais aussi de la patientèle.

L’importance du dépistage

« Durant tout le mois de septembre, pas moins de 2500 soutiens-gorge ont été récoltés dans une bulle à vêtements de l’asbl Terre installée dans l’atrium du site Notre Dame. Aujourd’hui suspendus dans l’atrium et associés à des messages de sensibilisation, l’objectif est d’attirer l’attention sur l’importance du dépistage, en partenariat avec le CCR (Centre Communautaire de Référence pour le dépistage des cancers) et Think Pink », peut-on lire sur le site de l’hôpital. En novembre, tous les soutiens collectés seront offerts à l’asbl Terre.

Un examen gratuit

La Clinique du Sein rappelle que le dépistage est gratuit et consiste en un examen de mammographie non invasif des deux seins. Mais aussi que c’est pour les femmes de 50 à 69 ans que le risque de cancer du sein est le plus important.

Plus d’articles sur le sujet? Lisez également ceci

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)