Les poux de nos petits choux

Les poux de nos petits choux
Shutterstock

Ces bêtes minuscules nous font vivre un enfer quand elles peuplent la tête de nos enfants. Notre plus grande hantise? Les attraper aussi! Comment s’en débarrasser rapidement?

Le pou est un insecte de quelques millimètres qui élit domicile sur le crâne et se nourrit de sang en mordant son hôte. La femelle pond ses oeufs (les lentes) qui éclosent après une semaine. Les nymphes se nourrissent alors de sang et deviennent adultes après dix jours. Elles pourront pondre à leur tour. Cette affection bénigne mais contagieuse provoque des démangeaisons intenses dues aux morsures des parasites. Un simple contact, même furtif, peut suffire pour qu’un pou passe d’une tête à l’autre. On trouve donc beaucoup de poux chez les enfants de 5 à 12 ans. La prévention est de mise pour éviter l’infestation: attacher les cheveux longs, éviter l’échange de vêtements ou le prêt d’un essuie de piscine et procéder à une vérification régulière.

Action sur 3 fronts!

Si malgré ces précautions, la marmaille arrive avec des poux, voici la stratégie à mettre en place.

Etape 1

Utiliser un shampooing ou une lotion qui va tuer les poux. On procède au traitement le jour même et 7 jours après vu le cycle de vie du parasite. Un produit antipoux ne peut garantir à 100 % la mort des lentes. Il faut donc attendre qu’elles éclosent pour les tuer.

Etape 2

En complément: la corvée de l’épouillage. Connue depuis la nuit des temps, le retrait à la main des poux et des lentes est le traitement le plus radical. Mais quel boulot! Heureusement, le peigne à poux rend la besogne plus facile. En plastique ou électrique pour des cheveux courts et fins, en fer aux dents longues pour des cheveux longs et épais. On y pique une compresse qui, grâce au maillage, emprisonne efficacement les parasites. Cette technique, motivante, permet de visualiser le nombre de petites bêtes retirées.

Etape 3

Pour gagner la guerre et pas seulement la bataille: traiter l’environnement. On lave à 60 °C les draps, serviettes et vêtements. Pour les tissus ne supportant pas les hautes températures et la brosse à cheveux, il suffit de les enfermer dans un sac en plastique pendant 3 jours. Sans son hôte, le pou meurt au bout de 36 à 72 h.

+ Et un petit câlin pour la route: on réconforte et on rassure l’enfant. Les poux ne sont pas dus à un manque d’hygiène… bien au contraire! Il semblerait qu’ils préfèrent les cheveux propres.

Les poux font de la résistance

Il y a quelques années, les insecticides (malathion et perméthrine) étaient présentés comme les produits miracles dans la lutte antipoux. Depuis lors, les insectes ont développé des résistances à ces produits chimiques et leur efficacité n’est plus garantie. D’autres produits, à base de dérivés de silicone ou d’huiles végétales, ont été mis au point. Ils ont une action mécanique: très gras, ils étouffent le pou qui ne peut plus respirer et meurt après un court laps de temps. L’avantage de ces produits? Pas de résistance et une utilisation plus sûre chez le jeune enfant et la femme enceinte.

Texte: Charlotte Costenoble, pharmacienne

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)