Fatiguée d’être fatiguée…

Fatiguée d'être fatiguée...
Nous connaissons tous la fatigue. Si elle est souvent la conséquence d'un cocktail de mauvaises habitudes, elle cache parfois bien d'autres pathologies. Alors, faut-il s’en inquiéter? Avant toute chose, tentons de mieux la cerner.

Une question de sommeil

Des nuits trop courtes ou de mauvaise qualité ne peuvent qu’engendrer des matins difficiles. Lorsque l’organisme n’a pas l’occasion de recharger ses batteries, il a naturellement beaucoup de difficultés à faire face aux exigences de la journée. La fatigue s’installe et c’est l’engrenage infernal: elle favorise le stress, le stress détériore le sommeil, le manque de sommeil crée la fatigue…  Pas d'autre solution donc que de trouver le temps de se reposer et de s’assurer un sommeil réparateur. Comment?

  • Analysez votre organisation et tentez de l’améliorer;
  • Evitez les week-ends «marathon»;
  • Laissez de la place pour l’imprévu dans votre journée;
  • Ne veillez pas trop tard et, au besoin, privilégiez les levers matinaux aux couchers trop tardifs;
  • Mangez léger le soir;
  • Relaxez-vous surtout avant de vous mettre au lit, faites le vide dans votre tête, évitez les excitants.

Et si malgré tous ces conseils, votre sommeil reste perturbé, interrogez-vous sur la possible existence d’apnées du sommeil. En provoquant de multiples micro-réveils, ces apnées détériorent la qualité du sommeil.

Retrouvez la suite de cet article dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 15 novembre 2012.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)