Banc solaire: la vérité sur 5 idées reçues

Banc solaire: la vérité sur 5 idées reçues
Getty Images

Les bancs solaires permettent-ils de préparer la peau au soleil? Sont-ils plus dangereux que le soleil? Peut-on booster son taux de vitamine D en s’octroyant quelques séances par an? Lumière sur 5 idées reçues qui ont la peau dure.

Votre teint aspirine vous désespère et vous hésitez à prendre rendez-vous dans un centre de bronzage? Lisez ce qui suit avant de filer sous le banc pour quelques séances. Malgré l’augmentation des campagnes de sensibilisation ces dernières années, les risques sont encore sous-estimés et il demeure un certain nombre d’idées fausses autour des solariums…

1. Le banc solaire est plus dangereux que le soleil

VRAI

Les doses d’UVA et UVB émises lors des séances de banc solaire sont très élevées et nettement supérieures à celles que procure une exposition au soleil à midi en Belgique. “Les utilisateurs de banc solaire ont 20% de risque en plus de développer un mélanome, le cancer de la peau le plus agressif. Chez les moins de 35 ans, cette augmentation du risque grimpe même à 59%”, prévient la Fondation contre le Cancer. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Conseil Supérieur de la Santé (CSS) plaide pour la suppression pure et simple des bancs solaires, considérés comme de vraies “machines à cancer”.

2. Il prépare très bien la peau au soleil

FAUX

Beaucoup de personnes croient à tort que le banc solaire aide à préparer la peau et par conséquent à prévenir les coups de soleil. Selon la Fondation Contre le Cancer, cette amorce du bronzage permet tout au plus d’obtenir une protection correspondant à un indice SPF de 2 à 4. Si on devait la comparer à une crème solaire, il s’agirait sans doute du produit le moins efficace du marché.

3. Le risque est moindre si on fait peu de séances

FAUX

Certains pensent qu’un usage modéré permet d’éviter les dangers liés aux bancs solaires. Une fois de plus, la Fondation contre le Cancer dément: “Aucun seuil de sûreté n’existe quant à l’usage des bancs solaires. Une seule session entraîne déjà un risque de mélanome accru de 20%. Chaque utilisation supplémentaire l’augmente de 1,8%.”

4. Il rend la peau plus belle

FAUX

Les UVA, qu’ils soient naturels ou artificiels, altèrent l’élasticité du tissu conjonctif présent dans le derme et accélèrent le vieillissement cutané.

5. C’est génial pour notre capital vitamine D

VRAI ET FAUX

C’est vrai, la vitamine D se forme dans la peau sous l’effet des rayons UVB. Mais pour s’assurer un stock suffisant de vitamine D, il existe d’autres moyens beaucoup moins dangereux pour la santé (alimentation adaptée, exposition au soleil pendant de courtes périodes ou prise de compléments sur avis du médecin… On partage toutes nos astuces ici).

Du coup, je bronze comment?

Évitez à tout prix les cabines de bronzage: ils accélèrent le vieillissement de la peau et sont ultra-nocifs pour la santé. Ne vous exposez pas non plus au soleil pendant les heures où le rayonnement est le plus intense, soit entre 12h et 16h. Ou du moins, pas sans une protection solaire à indice élevé! Trouvez la crème solaire qui vous convient le mieux ici.

Pour afficher une belle peau dorée d’ici l’été, misez plutôt sur les autobronzants: vous serez étonnée par les résultats qu’ils offrent aujourd’hui. On vous dévoile nos produits préférés dans cet article, ainsi que les conseils d’une pro pour l’appliquer sans taches ici.

Plus de conseils pour prendre soin de vous:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)