Votre pension, pensez-y… maintenant!

Votre pension, pensez-y… maintenant!
Votre pension, vous n’y pensez peut-être pas encore. Et pourtant, vous devriez! Car en la matière, les femmes ne sont pas vraiment favorisées… Vous songez à changer de job? Vous avez envie de travailler à mi-temps? Vous hésitez à vous marier? Toutes ces décisions auront un impact sur le montant de votre pension!

 

Vos droits en matière de pension dépendent d’une multitude de critères. Un cas n’est pas l’autre. Cet article aborde une série de principes généraux. Pour connaître plus précisément vos droits, adressez-vous à votre organisme de pension, à votre syndicat ou à votre employeur.

Combien vais-je toucher?

En Belgique, le montant moyen d’une pension légale est actuellement de 1155 euros. Mais ce chiffre masque une grande disparité de situations. Ce sont les retraités du secteur public qui bénéficient des pensions les plus avantageuses: environ 2400 euros de moyenne pour les hommes, 2000 euros pour les femmes. Les anciens salariés perçoivent une pension moyenne de 1100 euros pour les hommes et 600 euros pour les femmes. Quant aux indépendants, leur allocation de pension tourne en moyenne autour de 800 euros pour les hommes et 300 euros pour les femmes. D’après le Bureau fédéral du Plan (publication avril 2010 – chiffres janvier 2008)

Les femmes sont toujours désavantagées!

Les femmes perçoivent une allocation de pension nettement plus faible que celle des hommes. Pourquoi? Le calcul de la pension repose principalement sur deux éléments: la durée de la carrière et les rémunérations perçues au cours de cette carrière. Or les femmes partent désavantagées sur chacun de ces deux points. Elles ont en effet des carrières plus courtes et moins bien rémunérées que leurs homologues masculins.

  • Les femmes travaillent moins? Ce n’est pas toujours leur choix, mais c’est un fait: les femmes ont des carrières ‘à trous’. Lorsqu’il faut élever les enfants ou s’occuper d’un parent, ce sont elles qui arrêtent de travailler pour quelques mois ou quelques années. La preuve? 80 % des crédits-temps (pauses-carrières) sont demandés par des femmes. On constate aussi que les femmes subissent plus que les hommes la précarité du marché de l’emploi. Si 40 % des femmes travaillent à temps partiel (contre 7 % des hommes), c’est souvent faute de mieux…
  • Les femmes sont moins bien payées? Toutes les études le prouvent. Le dernier rapport de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes (IEFH) montre ainsi que, dans notre pays, le salaire annuel brut des femmes est inférieur de 24 % à celui des hommes. Dans le secteur privé, l’écart salarial grimpe même à 37 %.

Conclusion: quand une femme demande sa pension, l’allocation est calculée sur une carrière souvent incomplète et des revenus moindres.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)