Voici l’âge auquel on commence à détester son job selon une étude

Voici l'âge auquel on commence à détester son job selon une étude
iStock

Nous passons une grande partie de notre vie au travail. C’est pourquoi il est primordial de s’y plaire. Pourtant, selon une étude réalisée par l’entreprise britannique spécialisée dans les ressources humaines Robert Half, 16% des personnes âgées de 35 à 54 ans sont insatisfaites dans leur travail.

Les experts ont étudié une série de facteurs affectant la satisfaction au travail. L’étude a permis de constater que les travailleurs de 35 ans et plus présentent des niveaux de stress et d’insatisfaction plus élevés que les employés plus jeunes. Sur les 2000 personnes interrogées, un sondé de 35 ans et plus sur six a en effet déclaré détester son travail et ne pas s’y épanouir. C’est deux fois plus que chez les travailleurs de moins de 35 ans. Le burn-out pourrait donc bien nous menacer plus tôt qu’on pourrait le croire.

Le bonheur au travail

Mais pourquoi commence-t-on à détester son job à 35 ans? Selon Cary Cooper, chercheur à l’école de commerce de l’Université de Manchester, cet âge correspond à une période de grandes remises en question: soit parce que l’on n’a pas atteint le succès souhaité, soit parce que notre travail nous épuise, ou encore parce que nos préoccupations familiales ont pris le dessus sur les autres aspects de notre vie.

Facteurs de mal-être au travail

L’étude a permis de mettre en évidence plusieurs facteurs influençant le mal-être au travail. C’est le stress qui remporte la première place, suivi par le manque de créativité, la difficulté de trouver un bon équilibre entre le travail et la vie privée, et le sentiment de ne pas être apprécié à sa juste valeur.

Améliorer son bien-être au travail

Heureusement, il existe des moyens de résister à la pression. Selon Cary Cooper, se faire des amis au travail constitue un excellent moyen d’améliorer son bien-être au bureau, ainsi que de se recentrer sur un projet personnel professionnel et d’en faire sa passion.

Phil Sheridan, directeur général de Robert Half, estime que le bonheur des employés de plus de 35 ans est primordiale au sein d’une organisation. En effet, ces derniers sont dotés d’une expérience dont toute l’entreprise tire profit. C’est pourquoi il propose aux employeurs de mettre en place « des choses simples comme offrir de nouvelles occasions d’apprendre et fixer des objectifs de carrière ambitieux », assurant que ces étapes permettent de faire en sorte « que les employés se sentent appréciés et que leurs objectifs  de carrière ne deviennent pas statiques. »

Envie de changer de job? Lisez aussi ceci:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)