Près de 7 Belges sur 10 consultent leurs mails privés pendant leurs heures de travail

Près de 7 Belges sur 10 consultent leurs mails privés pendant leurs heures de travail
L’enquête de Regus porte sur le Top 10 des activités privées effectuées au travail.

69% des employés de bureau consultent leurs mails privés pendant leurs heures de travail. C’est ce qu’il ressort de l’enquête réalisée sur Internet en septembre par Regus, principal fournisseur mondial de solutions innovantes d’espace de travail, auprès de plus de 150 employés de bureau en Belgique. Cette étude a également été réalisée durant la même période auprès d’employés de bureau Hollandais. Les répondants ont été interrogés sur les activités privées qu’ils effectuent pendant leurs heures de travail. Le Top 3 est complété par «surfer sur internet» avec 58% devant 45% des employés qui reconnaissent «avoir des conversations privées avec leurs collègues».

«La frontière entre le privé et le professionnel s’estompe de plus en plus, indique Eduard Schaepman, directeur général de Regus Benelux. Aujourd’hui, les employés doivent faire preuve de flexibilité et, si nécessaire, mordre sur leur temps libre pour prester des heures supplémentaires. Dès lors, beaucoup d’employés veulent pouvoir surfer pour raisons privées pendant leurs heures de bureau. Mais ils veulent aussi s’assurer que leurs employeurs réalisent qu’ils utilisent leur temps de façon efficace. Comme s’ils voulaient obtenir la liberté et la confiance pour travailler où, quand et comment ils le veulent.»

Les 10 activités privées les plus couramment pratiquées pendant les heures de travail:

  • Consulter ses mails privés
  • Surfer sur internet
  • Avoir des conversations privées avec ses collègues
  • Effectuer des transactions en ligne
  • Ecrire des mails privés
  • Effectuer des appels privés
  • Photocopier ou imprimer des documents privés
  • Consulter les réseaux sociaux
  • Fumer
  • Envoyer du courrier privé

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)