Pourquoi les applications sur nos smartphones nous rendent-elles accros?

Pourquoi les applications sur nos smartphones nous rendent-elles accros?
Unsplash © Bruno Cervera

« Je ne me connecte que 5 minutes », cette phrase, tout le monde se l’est déjà dite et 20 minutes plus tard, vous êtes toujours sur Facebook, Instagram, Candy Crush, Tinder… Ces applications agissent comme des drogues sur notre cerveau. Explications.

La chaîne Arte a sorti des capsules vidéos qui montrent, mais surtout, qui expliquent pourquoi le temps passé sur une application est déraisonnable, malgré que l’on s’est juré de ne faire qu’un passage éclair sur son smartphone! Tout est une question de plaisir et de dopamine! On vous explique.

Décortiquons cinq applications

Pour bien comprendre comment agit l’une ou l’autre application, Arte a fait un focus sur chacune d’elles à l’aide de petites vidéos instructives, le tout avec humour. À voir absolument.

Tinder

La première à passer sur le billard: Tinder. Cette application de rencontre vous promet de trouver l’amour (mais pas toujours avec un grand « A »). Le principe: des profils défilent devant vos yeux et il suffit de « swiper » (balayer l’écran) vers la droite si la personne vous plait et vers la gauche si elle n’est pas à votre goût. Le but ultime: le match. C’est-à-dire lorsque deux personnes se sont mutuellement « likées » (aimées). Elles obtiennent un « match » et peuvent entamer une discussion, suivie d’une rencontre? Oui, mais ça, Tinder n’en a que faire. Cette application veut juste récupérer les données de géolocalisation de ses utilisateurs. L’application fait donc en sorte que vous restiez le plus longtemps possible sur leur programme.

Mais pourquoi est-on accro à Tinder?

Parce que lorsqu’on obtient un « match », c’est un peu comme une récompense, une sensation de plaisir se forme dans notre corps et libère de la dopamine, la molécule du plaisir, de la motivation et de l’addiction. Le gros problème est que la dopamine, ce n’est pas comme la faim, impossible de ressentir de la satiété! Découvrez toutes les explications dans cette vidéo.

Facebook

On ne présente plus ce réseau social. Facebook est peuplé de 2,5 milliards d’utilisateurs actifs à travers le monde, peut-on lire dans le Journal du net. Le réseau où les réactions imagées, à coups de pouces, smileys tristes, qui rigolent ou qui sont étonnés, sont reines et permettent de réagir à un tas de contenu. Ces derniers peuvent être intelligents, un peu moins, voire pas du tout. « Vous passez votre temps à liker le contenu de vos amis et c’est normal, car l’appli est basée sur la validation sociale, un processus inconscient qui fait que vous aimez ceux qui vous aiment, et en retour, vous vous sentez obligé de ‘liker’ leur contenu, créant une boucle sans fin et vous poussant à fournir gratuitement toutes vos données personnelles », apprend-t-on dans cette capsule vidéo.

Mais pourquoi est-on accro à Facebook?

Là encore, tout est une question de production de dopamine, mais aussi d’interactions sociales entre « amis » (virtuels souvent). En aimant les contenus de quelqu’un d’autre, on donne de l’importance à cette personne. Et en retour, chacun attend, peut-être inconsciemment, d’être aimé. Ce qui correspond là encore à une forme de récompense. Facebook est loin d’être bête et se permet de vous proposer du contenu vous ressemblant et faisant en sorte que vous restiez des heures devant votre écran. Pour en savoir davantage, regardez la vidéo ci-dessous.

Candy Crush

Ce jeu coloré est fait de bonbons, qui additionnés les uns aux autres, vous font gravir les paliers, et surtout vous donne l’impression d’être hyper intelligent. Chaque fois que vous gagnez, votre ego est flatté. « Cela active mécaniquement une zone précise de votre cerveau, le striatum, qui fait partie du système dopaminergique ». Candy Crush fait tout pour que vous passiez le plus de temps sur leur jeu, et par la suite que vous achetiez des bonus.

Mais pourquoi est-on accro à Candy Crush?

Parce qu’au début, vous gagnez tout le temps et donc vous êtes super heureux. En résumé, cette appli vous fait croire que vous êtes très forte, tout cela pour vous emmener près de votre carte bancaire et que vous dépensiez votre argent pour continuer à jouer! Tout cela grâce à l’illusion de la compétence, les stimuli colorés, mais aussi la théorie du flow, cette sensation de bonheur intense. Découvrez de quoi il s’agit dans cette vidéo.

Instagram

Instagram, c’est le réseau social où l’image est reine. Chacun essaie d’avoir un profil esthétique, des photos hyper jolies, et beaucoup d’abonnés. Rien de plus jouissif que d’avoir un mur Instagram qui en jette et que tous les gens aiment en vous donnant des « likes ». Instagram attend que vous vous abonniez à un maximum de comptes et que vous aimiez beaucoup de publications. Tout cela pour, encore une fois, récolter vos données personnelles et vous vendre un tas de choses dont vous n’avez pas besoin.

Mais pourquoi est-on accro à Instagram? 

Cette envie de non-stop de regarder votre fil d’actualité gagne tous les utilisateurs d’Instagram, pas uniquement vous. D’une part, vous voulez rêver avec les photos des autres, d’autre part vous voulez rejeter leur comportement, tout en les imitant. Bref, vous êtes accro parce qu’Instagram vous apporte ce qu’on appelle la « validation sociale ». Pour tout comprendre, regardez la vidéo ci-dessous.

YouTube

Au départ, vous partiez pour regarder une vidéo, puis une deuxième s’enchaîne, une troisième, au final vous avez passé 2 heures sur YouTube alors que vous cherchiez à savoir comment cuisiner du quinoa. Et plus vous consultez l’application, plus YouTube vent cher ses espaces de publicité avant et pendant les vidéos. Encore une fois, YouTube (et donc Google) collecte des données vous concernant.

Mais pourquoi est-on accro à YouTube?

Grâce au système de vidéos qui s’enchaînent automatiquement, votre regard ne quitte jamais l’écran et votre cerveau ne doit faire aucun choix. Les vidéos se suivent, sont des plus en plus sensationnelles et vous amènent à rester accrocher à votre écran.

Une série de courtes vidéos qui permettent de mieux comprendre tout ce qui compose l’interface de nos petits écrans. Mais surtout, qu’il faut être très fort pour se détacher de ces applications qui font tout pour qu’on reste entre leurs mailles.

Ces trois articles pourraient aussi vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)