Obtenez ce que vous voulez vraiment

Obtenez ce que vous voulez vraiment
Plus d’argent, plus de temps libre, l’homme de vos rêves, un voyage à Cuba, une nouvelle amie, une taille en moins… Vos désirs sont des ordres!

Soyez précise!

Vous avez envie que votre vie change. Certes. Mais encore? Pour atteindre votre but, il faut le définir précisément. «Si vous n’avez pas de désir précis, explique Yannick Le Cam, coach, la vie vous apporte les choses par défaut. Au contraire, dès qu’une pensée dominante, suffisamment précise, est nourrie et énoncée au subconscient, celui-ci met tout en œuvre pour que nous l’obtenions

Ouvrez donc la porte de votre imagination et de vos rêves. Alain Losier, formateur, conseille, lui, de retourner dans le passé et de retrouver les rêves que vous avez mis dans un tiroir. Osez répondre à la question: «Qu’est-ce que je veux?» Ne vous mettez pas de limites. «Ce qui est pensable est possible, clame Yannick Le Cam. N’est impossible que ce que nous estimons impossible. Si une idée vous vient en tête, c’est que vous avez un terrain propice à ce qu’elle germe.»

Parlez positif!

Vous ne savez pas ce que vous voulez, mais vous savez ce que vous ne voulez pas: «Je ne veux plus être triste et déprimée», «Je ne veux plus être grosse», «Je ne veux plus vivre seule»… C’est une étape importante pour savoir où vous en êtes, mais il faut la dépasser au plus vite! Faites ce petit test: ne pensez pas à la Tour Eiffel. Vous avez réussi à ne pas voir la Tour Eiffel dans votre esprit? Si oui, passez directement à la case suivante. Si non, sachez ceci: votre subconscient n’entend pas les négations. Si vous vous dites: «Je ne veux plus être grosse», il focalise son attention et son énergie sur «être grosse», soit tout le contraire de ce que vous voulez! «Si votre objectif est exprimé de manière négative, ajoute Alain Losier, le chemin pour l’atteindre est plus long, car indirect. Il est plus facile d’obtenir quelque chose quand on zoome sur le positif.»

Transformez vos désirs

L’exercice est facile: inscrivez sur une feuille de papier ce que vous ne voulez pas et trouvez-en une version positive.
Exemples:

  • Je ne veux plus être triste et déprimée > Je suis joyeuse et heureuse.
  • Je ne veux plus vivre seule > Je connais le grand amour et aller vivre avec lui.
  • Je ne suis plus jalouse > Je me libère du sentiment de jalousie.

Mettez un tigre dans votre moteur

Vous savez précisément ce que vous voulez, mais savez-vous pourquoi? Pourquoi rêvez-vous d’un nouveau job? Pour gagner plus d’argent, avoir plus de responsabilités, d’autres collègues…? Pourquoi voulez-vous rencontrer l’homme de votre vie? Pour trouver la sérénité, avoir votre propre famille, avoir quelqu’un pour vous accompagner lors de vos sorties? Déterminer ses motivations profonde, c’est comme mettre de l’essence dans son moteur ou exercer un mouvement de levier sur ses habitudes. Bref, ça accélère le temps nécessaire pour atteindre son but.

Ecrire, écrire, écrire

Dans un cahier, écrivez vos trois objectifs, noircissez-en même des pages et des pages. Pourquoi? «Ecrire facilite la production d’images, explique Yannick Le Cam. Pour le cerveau, écrire, c’est déjà agir. C’est tracer dans votre cerveau de nouveaux chemins que vos croyances positives emprunteront.» Attention à la formulation de votre objectif:

  • Formulez votre demande au présent et à la première personne, comme si vous l’aviez déjà obtenue. «Cela permet au cerveau de commencer à tricoter la nouvelle réalité», commente Yannick Le Cam. «Je vis avec l’homme de mes rêves», «J’occupe un poste qui m’épanouit», «J’ai des amis fidèles à mes côtés qui enrichissent ma vie»…
  • Précisez à l’extrême. «Je vis avec l’homme de mes rêves qui m’aime et que j’aime dans un délai de six mois», «Je passe mes vacances à Cuba dans un délai d’un an»…

 

Comme si vous y étiez

Visualisez votre but. C’est ce que font les sportifs de haut niveau, les entrepreneurs, les artistes… «Imaginez la scène lorsque vous aurez obtenu ce que vous voulez, suggère Alain

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)