L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
Getty Images

Témoignages: “Mon père n’était pas mon père”

Les témoignages de secrets plus ou moins lourds sont nombreux: "c'était ma mère et on m'avait fait croire …

Les témoignages de secrets plus ou moins lourds sont nombreux. Voici 3 récits de personnes marquées par des secrets qui leur ont fait du tort.

“Mon père n’était pas mon père”

Marjorie, 39 ans “Mon père a commencé à abuser de moi quand j’avais 12 ans. Je n’ai rien dit… Je mentais même parfois pour le couvrir. J’avais l’impression que si je parlais, la famille allait exploser. En dehors de ces moments passés avec lui, j’étais une petite fille tout à fait normale, joyeuse, puis, j’ai commencé à prendre 10 kilos par an. Un jour, j’ai parlé de mon secret à une copine de classe qui l’a répété à ma cousine. C’est elle qui lui a appris, ce que tout le monde savait: mon père n’était pas mon père, il avait rencontré ma mère quand j’étais bébé et m’avait reconnue comme sa fille. Abus sexuels, secrets de filiation… tout s’est su en même temps. Après une grosse crise, mon père s’est excusé et nous avons repris le cours de notre vie comme avant, même si j’éprouvais un gros sentiment d’injustice. Ma mère est décédée jeune, nous n’avons pas eu l’occasion d’en reparler. Et sur son lit de mort quelques années plus tard, j’ai pardonné à mon père. Tous ces secrets ont fait celle que je suis aujourd’hui. Plus question d’accepter ce qui ne me plaît pas, ni de garder des secrets. À quoi bon? Je pense que les enfants sentent quand on leur ment. Éviter les secrets, c’est éviter bien des séances chez le psy!”

“Ma mère avait eu un autre homme”

Nicole, 65 ans “Je porte le nom de ma mère, tandis que mes sœurs, plus jeunes, portent le nom de mon père. À l’époque, nos parents nous ont expliqué que mon père n’était pas encore divorcé à ma naissance… Cela ne m’a jamais causé le moindre problème jusqu’à la mort de ma mère où j’ai découvert, dans un document, que c’est ma mère qui n’était pas divorcée à ma naissance. Elle avait donc eu une histoire avant mon père. Peu de temps après cette découverte, mon père est décédé. Je n’ai donc eu aucune explication sur la raison de ce mensonge. Cette découverte a changé quelque chose en moi, j’ai parfois l’impression de n’être personne, de ne plus exister. C’est difficile à vivre!”

“Si seulement les membres de ma famille avaient parlé…”

Sophie, 38 ans “Mon papa était très violent avec moi (premier œil au beurre noir à 6 mois!) et avec ma maman. Ce n’était un secret pour personne. Mais en plus des coups, une image me revenait sans cesse: mon père se tenant au-dessus de moi. Ce n’est que plus tard, lors d’une séance d’hypnose, que je me suis souvenue qu’il avait abusé de moi. J’ai découvert aussi que certains membres de ma famille s’en doutaient, mais s’étaient tus. C’est dommage, car s’ils avaient parlé, j’aurais pu être prise en charge bien plus tôt. C’est certain, je n’ai pas eu une adolescence de rêve, mais s’il fallait en passer par-là pour être ce que je suis aujourd’hui, alors je resignerais tout de suite. J’ai une très belle vie maintenant, un mari aimant, une fille adorable, je sais où je vais et quelles sont mes priorités.”

Les stars aussi ont été victimes de lourds secrets

  • On a longtemps fait croire à l’acteur Jack Nicholson que sa mère était sa sœur, et sa grand-mère, sa mère.
  • François Mitter­rand, élu président de la Répu­blique en 1981, a entretenu pendant 30 ans une liaison avec Anne Pingeot, conser­va­trice du musée d’Or­say, avec qui il a une fille, Maza­rine, née en 1974. Il a également caché aux Français son cancer de la prostate, diagnostiqué au début de son mandat.
  • Victoria Abril, l’actrice espagnole, a grandi en pensant que son père était mort. Jusqu’à ce que, dans son dernier souffle, sa grand-mère lui révèle qu’il vivait toujours. Hélas, il est mort juste avant qu’elle ne retrouve sa trace.

À lire

Elisabeth Horowitz, Les nouveaux secrets de famille, Ixelles Éditions. Marie-Genevière Thomas, Psychogénéalogie, l’héritage invisible et Pratique de la psychogénéalogie, construire son génosociogramme, Jouvence.

Pour en savoir plus sur les secrets, lisez aussi:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, jardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires