La vérité sur les mensonges: les plus courants, ceux des enfants, ceux des adultes…

La vérité sur les mensonges: les plus courants, ceux des enfants, ceux des adultes...
Getty Images

Qui n’a jamais menti pour minimiser une bêtise? Et les enfants ne sont pas les seuls concernés. Les adultes mentent également. Dans son livre Mensonges, l’auteur Xavier Seron nous livre une synthèse de tout ce que l’on sait sur le sujet.

Escroquerie, infidélité, hypocrisie… Le mensonge est la hantise de toutes! En réalité, les connaissances sur le mensonge sont plutôt rassurantes: nous vivons dans un monde relativement honnête.

Rencontre avec Xavier Seron, auteur de “Mensonges”

Le mensonge est un sujet intéressant, mais encore trop peu étudié. Pour y remédier, Xavier Seron y a consacré 311 pages.

Vous l’affirmez: nous sommes tous des menteurs.

“Oui. Il faut distinguer les mensonges antisociaux (les mensonges égoïstes), relativement rares et davantage le fait d’une toute petite partie de la population et les mensonges prosociaux. Ces derniers, très courants, permettent de ne pas perdre la face, d’éviter le conflit et de renforcer le lien social: accueillir avec le sourire un visiteur que nous aurions préféré ne pas recevoir ce jour-là, dire à une amie qui porte une robe que l’on trouve horrible que sa tenue est ‘assez originale’… Le mensonge prosocial est à la croisée de deux impératifs moraux différents: celui qui met à l’avant-plan l’honnêteté, la confiance dans la parole exprimée et celui qui accentue la bienveillance, le fait d’être attentif au bien-être des autres. Ces mensonges sont généralement jugés plus acceptables moralement”.

Que sait-on de ces mensonges prosociaux?

En réalité, pas grand-chose. C’est une critique qui traverse mon livre: les psychologues et les chercheurs qui ont étudié le mensonge l’ont fait à la demande des médecins, des avocats, des policiers… désireux de savoir si un suspect dit vrai ou faux. Toutes les recherches se concentrent donc sur les mensonges graves. Les petits mensonges de tous les jours, eux, n’ont quasiment pas été étudiés.

Vous parlez aussi des différentes technologies de détection des mensonges (polygraphe, IRM…). Où en est-on aujourd’hui?

Les technologies existent. On est capables de dire aujourd’hui, en analysant l’activation des zones cérébrales au moyen d’un IRM, si des participants à une expérience disent la vérité ou pas. Mais il s’agit là d’expériences encore artificielles avec des étudiants. On ne sait pas si les résultats seront aussi probants avec de vrais suspects. On y arrivera un jour, c’est sûr… Les ingénieurs chinois font de plus en plus de progrès dans la détection des émotions. Mais faut-il le souhaiter? Qui sait ce que ces régimes totalitaires pourraient faire avec de telles technologies.

Les mensonges en quelques chiffres et explications

Pour tout comprendre du mensonge, on vous a fait un petit récapitulatif de tout ce qu’il faut savoir.

Nous mentons en moyenne 1,65 fois par jour

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Lisez aussi ces trois articles qui parlent de mensonges

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)