Le paranormal, on y croit? ou pas?

Le paranormal, on y croit? ou pas?
Shutterstock

Astrologie, coïncidences, médiums, télépathie… La science se penche régulièrement sur les phénomènes paranormaux. Un livre fait le point sur les études les plus pertinentes.

1. Les sorties hors du corps, on y croit?

OUI!

Lors d’opérations, d’expériences de mort imminente ou même de méditation, certains affirment avoir l’impression de sortir hors de leur corps.

La réponse de la science

Différentes études lieraient la décorporation à une hyperactivité du cortex cérébral, certains y étant plus sensibles que d’autres au point de connaître des illusions sensorielles/hallucinations. En traitant une patiente épileptique, des chercheurs suisses ont stimulé une zone bien spécifique de son cerveau (le gyrus angulaire droit). Elle a alors rapporté une expérience assez similaire aux décorporations: sortie hors du corps, illusions sensorielles complexes, impression de s’enfoncer dans son lit ou de tomber de haut, impression que ses jambes raccourcissaient ou que son bras bougeait, alors qu’il était immobile. «La manière dont nous nous représentons la position de notre corps dans l’espace coïncide la plupart du temps avec la position objective de notre corps physique, explique Jean-Michel Abrassart, auteur de 60 questions étonnantes sur le paranormal. Néanmoins, notre appréciation se révèle parfois erronée. C’est le cas de la perception d’un membre fantôme (NDLR: sensations physiques dans un membre amputé). Les sorties hors du corps constitueraient un type d’erreur similaire, mais pour l’ensemble du schéma corporel.»

2. Les expériences de mort imminente, on y croit?

OUI!

Après un état de mort clinique, des personnes évoquent des expériences paranormales extrêmement intenses, propres à changer leur manière de percevoir le monde: rencontre avec des proches décédés, lumière blanche au bout d’un tunnel…

La réponse de la science

Des chercheurs hollandais ont recruté 344 participants ayant été brièvement déclarés en état de mort clinique. 18 % des participants, soit près de 1 sur 5, ont déclaré avoir vécu une expérience de mort imminente, ce qui est plus courant qu’on ne le pensait. L’une des explications vers laquelle penchent une majorité de scientifiques serait d’ordre neuropsychologique: ces phénomènes seraient générés par le cerveau en train de mourir. A investiguer!

3. Les médiums, on y croit?

PEUT-ÊTRE!

Les médiums se disent capables d’entrer en contact avec l’au-delà et de communiquer avec l’âme des personnes décédées. A la manière de Stéphane Allix, ce journaliste auteur du bestseller Le test, deux chercheurs de l’université d’Arizona ont recruté 8 participants qui avaient vécu le décès d’un être cher. Les chercheurs ont ensuite contacté 8 médiums par téléphone et leur ont communiqué le prénom des défunts.

La réponse de la science

Confrontés à deux transcriptions (le message du médium concernant leur proche décédé et un message concernant un autre défunt), 81 % des participants ont identifié la transcription liée à leur proche. «Cette étude suggère que les médiums arrivent à donner des informations correctes et spécifiques au sujet d’un défunt, affirme Jean-Michel Abrassart: ces résultats corroborent l’existence d’un phénomène paranormal.» Les sceptiques n’en sont néanmoins pas restés là, convaincus qu’en donnant les prénoms des défunts aux médiums, ceux-ci pouvaient se baser sur les périodes de popularité des prénoms et émettre des hypothèses plausibles sur l’âge de la personne, les raisons de sa mort…

4. La télépathie, on y croit?

OUI!

Vous pensez à une amie et elle vous passe un coup de fil peu de temps après? Une simple question de statistiques, affirment les sceptiques, arguant que parmi tous les coups de fil échangés, il n’est pas étonnant que certains devinent correctement par hasard qui va leur téléphoner. Un chercheur britannique a mis au point une expérience afin de tester l’hypothèse d’une télépathie téléphonique.

La réponse de la science

64 participants, qui avaient au préalable choisi 4 amis susceptibles de les appeler, devaient deviner avant de décrocher lequel allait l’appeler. Ils avaient 25 % de chances de nommer la bonne personne au hasard. Or, ils sont parvenus à deviner correctement dans 40 % des cas, un pourcentage supérieur à la loi du hasard. Une autre étude célèbre a voulu vérifier si la télépathie fonctionnait davantage dans un état de relaxation. Un receveur, installé en relaxation dans une pièce isolée, devait deviner une photo communiquée par un émetteur dans une autre pièce. «Les résultats sont concluants, affirme Jean-Michel Abrassart: ces recherches permettent de constater que les participants ont réussi à deviner, mieux que le voudraient les lois du hasard, quelle image on essayait de leur transmettre par la pensée. L’existence de la télépathie semble prouvée.»

5. L’astrologie, on y croit?

NON!

Selon l’astrologie, votre date et votre heure de naissance pourraient affecter votre existence, déterminer votre tempérament et votre avenir. Une étude a été menée sur des personnes nées la même année, le même jour et à la même heure, afin de vérifier si leur personnalité et leur destinée étaient relativement similaires.

La réponse de la science

C’est non! Et d’autres études du même genre sont arrivées à la même conclusion. C’est clair: selon la science, l’astrologie ne peut décrire notre personnalité de manière précise.

6. Les coïncidences, on y croit?

NON!

Vous pensez à une chanson que vous n’avez plus entendue depuis longtemps et le lendemain, elle passe à la radio. Vous vous posez une question et vous tombez, dans un livre, sur une phrase qui y répond de manière tout à fait claire. Votre rencontre avec votre homme est le fruit d’une série de coïncidences troublantes. Et si ce que Jung appelait «synchronicité» n’était pas vraiment dû au hasard?

La réponse de la science

Les résultats d’une étude suédoise ont montré que les coïncidences existent surtout pour ceux qui croient au paranormal. «De nombreuses études en psychologie, explique Jean-Michel Abrassart, ont montré que l’être humain n’est pas très doué pour évaluer intuitivement les probabilités.» Et de citer le paradoxe des anniversaires: nous avons 1 chance sur 2 d’avoir, dans un groupe de 23 personnes, 2 individus ayant la même date d’anniversaire. A partir de 57 membres, la probabilité est de plus de 99 %. «Ce constat choque notre intuition, dit Jean-Michel Abrassart: la plupart des gens estiment qu’il est extrêmement rare d’avoir 2 personnes nées le même jour dans un groupe.» Vive les statistiques!

Le point de vue du scientifique

«La science n’est pas si fermée que ça!» Docteur en psychologie, Jean-Michel Abrassart a réuni, dans son livre 60 questions étonnantes sur le paranormal, 60 études scientifiques. Le paranormal est-il un sujet souvent traité par la science? C’est un sujet qu’on étudie depuis la fin du 19e siècle, mais il est moins étudié que les autres. Est-ce parce qu’il est stigmatisé, considéré comme moins sérieux par les milieux universitaires? Ceux-ci commencent cependant à s’ouvrir. Un livre comme le mien n’aurait sans doute pas vu le jour il y a 15-20 ans. Mon objectif est de montrer que des études existent, même si on en parle peu. Certains sujets sont-ils plus étudiés que d’autres? Oui. Ma volonté était d’aborder un maximum de sujets différents. Pour certains (la croyance aux OVNI, par exemple), la recherche n’a pas été simple. Mais d’autres sujets (les expériences de mort imminente, la croyance au paranormal…) ont fait l’objet de nombreuses études. Certains thèmes sont-ils passés, avec le temps, de «paranormaux» à «expliqués par la science»? Oui, tout à fait! C’est le cas avec la méditation et l’hypnose, qui se trouvent malgré tout dans le livre. Ayant fait la preuve de leur existence et de leur efficacité, la science a fini par les absorber. C’est la preuve qu’elle n’est pas si fermée que ça!

Pour en savoir plus

À lire

  • 60 questions étonnantes sur le paranormal, Jean-Michel Abrassart, Mardaga.
  • Le test, Stéphane Allix, Albin Michel.

Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)