Le paranormal, on y croit? Ou pas?

Le paranormal, on y croit? Ou pas?
Shutterstock

Astrologie, coïncidences, médiums, télépathie… La science se penche régulièrement sur les phénomènes paranormaux. Un livre fait le point sur les études les plus pertinentes.

On démêle le vrai du faux en six questions.

1. Les sorties hors du corps, on y croit?

OUI!

Lors d’opérations, d’expériences de mort imminente ou même de méditation, certains affirment avoir l’impression de sortir hors de leur corps.

La réponse de la science

Différentes études lieraient la décorporation à une hyperactivité du cortex cérébral, certains y étant plus sensibles que d’autres au point de connaître des illusions sensorielles/hallucinations. En traitant une patiente épileptique, des chercheurs suisses ont stimulé une zone bien spécifique de son cerveau (le gyrus angulaire droit). Elle a alors rapporté une expérience assez similaire aux décorporations: sortie hors du corps, illusions sensorielles complexes, impression de s’enfoncer dans son lit ou de tomber de haut, impression que ses jambes raccourcissaient ou que son bras bougeait, alors qu’il était immobile. «La manière dont nous nous représentons la position de notre corps dans l’espace coïncide la plupart du temps avec la position objective de notre corps physique, explique Jean-Michel Abrassart, auteur de 60 questions étonnantes sur le paranormal. Néanmoins, notre appréciation se révèle parfois erronée. C’est le cas de la perception d’un membre fantôme (NDLR: sensations physiques dans un membre amputé). Les sorties hors du corps constitueraient un type d’erreur similaire, mais pour l’ensemble du schéma corporel.»

2. Les expériences de mort imminente, on y croit?

OUI!

Après un état de mort clinique, des personnes évoquent des expériences paranormales extrêmement intenses, propres à changer leur manière de percevoir le monde: rencontre avec des proches décédés, lumière blanche au bout d’un tunnel…

La réponse de la science

Des chercheurs hollandais ont recruté 344 participants ayant été brièvement déclarés en état de mort clinique. 18 % des participants, soit près de 1 sur 5, ont déclaré avoir vécu une expérience de mort imminente, ce qui est plus courant qu’on ne le pensait. L’une des explications vers laquelle penchent une majorité de scientifiques serait d’ordre neuropsychologique: ces phénomènes seraient générés par le cerveau en train de mourir. A investiguer!

3. Les médiums, on y croit?

PEUT-ÊTRE!

Les médiums se disent capables d’entrer en contact avec l’au-delà et de communiquer avec l’âme des personnes décédées. A la manière de Stéphane Allix, ce journaliste auteur du bestseller Le test, deux chercheurs de l’université d’Arizona ont recruté 8 participants qui avaient vécu le décès d’un être cher. Les chercheurs ont ensuite contacté 8 médiums par téléphone et leur ont communiqué le prénom des défunts.

La réponse de la science

Confrontés à deux transcriptions (le message du médium concernant leur proche décédé et un message concernant un autre défunt), 81 % des participants ont identifié la transcription liée à leur proche. «Cette étude suggère que les médiums arrivent à donner des informations correctes et spécifiques au sujet d’un défunt, affirme Jean-Michel Abrassart: ces résultats corroborent l’existence d’un phénomène paranormal.» Les sceptiques n’en sont néanmoins pas restés là, convaincus qu’en donnant les prénoms des défunts aux médiums, ceux-ci pouvaient se baser sur les périodes de popularité des prénoms et émettre des hypothèses plausibles sur l’âge de la personne, les raisons de sa mort…

4. La télépathie, on y croit?

OUI!

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Ces articles pourraient également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)