La thérapie, ça fait du bien!

La thérapie, ça fait du bien!
Perte de repère, séparation, besoin de faire le point, difficultés de communication, désir de changer, stress au boulot… quand on ignore comment sortir d'une impasse, il n'y a aucune honte à demander un coup de main à un professionnel!

C'est d'ailleurs ce qu'ont fait Valérie, Elisabeth et Monique. Rendez-vous dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 3 septembre 2015 pour découvrir leurs témoignages.

En attendant, si vous envisagez vous aussi de franchir le pas, voici un petit point sur ce que coûte une consultation chez un psychologue ou un psychiatre.

Combien ça coûte?

Les prix d'une consultation varient d'environ 40 € à 100 €, selon qu’il s’agisse d’un psychologue ou d’un psychiatre, selon que l’on consulte dans un cabinet privé ou dans un centre de santé mentale ou un planning familial (qui pratiquent tous deux des tarifs modérés).

Un psychiatre (selon les tarifs officiels des médecins spécialistes 2015) qui adhère à l'accord médico-mutualiste (dit "conventionné") demande 43,10 €/consultation (s'il est non accrédité) et 46,15 € (s'il est accrédité, c.- à-d. reconnu comme participant à un ensemble d'activités de formation continue). Le patient est alors remboursé de 31,10 € dans le 1er cas ou 34,15 € dans le second cas. Que le médecin soit conventionné ou pas, le montant du remboursement par l’assurance soins de santé est identique. Le surplus d’honoraire qui est généralement pratiqué par le médecin non conventionné reste donc entièrement à charge du patient. A noter: certains psychiatres sont partiellement conventionnés. Ils respectent les tarifs fixés par l’INAMI certains jours, à certaines heures (ex: consultations en clinique) tandis qu’ils déterminent librement le montant de leurs honoraires à d’autres moments (ex: consultations à domicile). Tout médecin est tenu d’informer son patient du fait qu’il est conventionné ou non, notamment par un avis dans sa salle d’attente. Plus de détails sur le site de l'INAMI (Institut national d'assurance maladie-invalidité): www.riziv.fgov.be, onglet "thèmes", onglet "honoraires, prix et remboursements".

Un psychologue exerce une profession libérale et est donc libre de fixer ses tarifs. Ceux-ci varient en fonction des secteurs, du degré de spécialisation et de l’expérience. Des exceptions à cette règle sont par exemple les honoraires pour les affaires de justice. La moyenne du prix d'une consultation chez un psychologue tourne entre 40 € et 60 € pour 45 mn à une heure. A savoir: le code de déontologie des psychologues prévoit que le tarif de ces derniers fasse "l'objet d'un accord préalable à l’intervention" et que "cet accord soit révisable à la demande de l’une ou l’autre des parties suivant des modalités à convenir". A noter encore: certaines mutualités interviennent partiellement dans le remboursement des consultations, de même que des assurances privées. Il faut évidemment se renseigner directement auprès de votre mutualité de santé et/ou votre assureur.

-> Vous voilà à présent mieux renseignée au sujet des tarifs de ces spécialistes. Une info précieuse qui compte dans le choix que vous ferez de votre thérapeute. Abordez toujours la question d'argent avant de démarrer la première séance.

 

Un coach peut-il faire office de psy?

Autre question souvent évoquée, par envie de modernité ou souci d'économie! Le coaching qui s'étend aujourd'hui à tous les domaines de la vie quotidienne appréhende l'individu de façon "pragmatique", un psy de façon plus "intellectuelle", avec une méthode bien définie, dans un cadre. Un coach enseigne l'art d'imposer son jeu à ses adversaires, et permet à une personne d'améliorer ses performances pour mieux répondre à la demande d'une entreprise ou de la société. Ses détracteurs – dont Roland Gori et Pierre Le Coz (1) – vont même jusqu'à prétendre que le coaching "touche jusqu'au plus intime de nous, avec des recettes psychologiques et un jargon managérial." En Bref, un coach et un psy ont des formations différentes (même s'il existe des psys devenus coaches), des déontologies différentes et poursuivent des objectifs différents (le coach est souvent rémunéré par l'entreprise dans le but d'améliorer ses performances, ne l'oubliez pas!). L'un et l'autre peuvent être complémentaires. C'est à celui qui cherche de l'aide de décider ce qui lui convient le mieux.

(1) L'empire des coachs, Roland Gohi et Pierre Le Coz, éd. Albin Michel.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)