Cycle du sommeil de bébé: jusqu’à quand va-t-il se réveiller la nuit?

Cycle du sommeil de bébé: jusqu'à quand va-t-il se réveiller la nuit?
© Getty Images

Après plusieurs mois de nuits entrecoupées, vous vous demandez combien de temps cette farandole de réveils nocturnes va encore durer, à partir de quand votre bébé fera enfin ses nuits? On vous donne des éléments de réponse.

Toutes celles qui ont des enfants savent combien le sommeil d’un bébé peut rythmer la vie des parents: les réveils multiples pour la tétée, pour une couche souillée ou simplement pour rassurer bébé sont monnaie courante les premières semaines. Mais si certains tout-petits font leurs nuits assez rapidement, d’autres continuent à se réveiller plusieurs fois, pendant des mois. Une différence qui pousse beaucoup de parents à comprendre pourquoi certains bébés dorment si paisiblement, tandis que leur enfant continue de se réveiller de manière régulière.

À la rédaction, on s’est surtout demandé si notre désir de voir bébé dormir une nuit complète dès le 3e ou 4e mois de vie n’était pas irréaliste, et contraire au rythme naturel d’un tout-petit. Question à laquelle nous avons trouvé la réponse dans le livre Le sommeil, le rêve et l’enfant de Marie Thirion et Marie-Josèphe Challamel, deux pédiatres spécialisées dans le sommeil de l’enfant, de la naissance à l’adolescence.

Le sommeil de bébé, de la vie utérine à 6 mois

Selon les pédiatres, un bébé dort – in utéro – presque sans arrêt jusqu’aux dernières semaines de grossesse. Rien ou presque ne le réveille, même pendant l’accouchement! Les deux spécialistes affirment dans leur ouvrage que les bébés ne seraient réveillés le jour de leur naissance que par les contractions les plus fortes.

De la naissance à 1 mois

Ce cycle de sommeil fœtal, les bébés le garderaient jusqu’à la fin du premier mois de vie, à un détail près: l’apparition de réveils rythmés par la faim et la satiété. Autres choses importantes à comprendre:

  • Les nouveau-nés ne différencient absolument pas le jour et la nuit: ils dorment autant le jour que la nuit, sans distinction précise, et sont insensibles aux environnements lumineux ou sombres.
  • Leurs cycles de sommeil sont courts et agités: contrairement à ce que l’on peut penser, le sommeil dit “agité” représente près de 60% du sommeil total de bébé, soit 8 à 10 heures par jour. État instable durant lequel il peut pleurer, bouger et se sentir inconfortable, ce qui l’amènera à se réveiller plusieurs fois.

De 1 à 6 mois

C’est à cette période que le sommeil d’un être vivant évolue le plus rapidement. En effet, bébé va:

  • Commencer à faire la distinction entre le jour et la nuit
  • Voir apparaître son rythme circadien
  • Développer la maturité de ses ondes de sommeil

En d’autres termes, le sommeil de bébé va être progressivement plus profond et plus stable. Une maturation neurologique qui va cependant impliquer des phases de régression, et qui prendra plus de temps chez certains bébés que chez d’autres. En ligne de mire: le rythme jour-nuit, élément capital qui implique une diminution des réveils nocturnes. Un rythme qui se met en place de deux manières:

  • Avec l’apparition de deux hormones: le cortisol qui gère les temps d’éveil, et la mélatonine qui induit le sommeil.
  • Par la conscientisation de l’alternance lumière-obscurité: qui est la première mesure de temps auquel les petits sont sensibles.

Entre 1 et 6 mois, des rythmes vont donc commencer à s’installer, mais de manière assez disparates et indépendantes de l’environnement extérieur: les bébés les acquièrent naturellement, et ne sont que très peu influencés par l’alimentation donnée ou l’alternance artificielle d’endroits lumineux ou sombres, etc. C’est plutôt une chose innée et établie par la maturation de l’horloge interne. Acquisition qui se traduira par des plus longues phases d’éveil le soir. Des éveils généralement agités, accompagnés de pleurs pouvant durer plusieurs heures et souvent interprétés comme des coliques ou autres douleurs abdominales. En effet, ces changements vont embarquer bébé dans une période de grande sensibilité et vulnérabilité. Raison pour laquelle les pédiatres conseillent de mettre en place une routine qui permettra à bébé de se sentir en sécurité, mais aussi d’avoir des repères clairs.

Dès 6 mois, un vrai rythme de sommeil ou presque

Ce n’est qu’à partir de cet âge qu’un vrai rythme de sommeil n’est réellement possible. Bébé va commencer à répartir ses moments de repos différemment, en diminuant peu à peu ses siestes pour allonger ses heures de sommeil pendant la nuit. Mais pas de quoi s’imaginer que bébé fera des nuits parfaites, et comme par magie dès son 6e mois. Ces changements ne se feront que lentement et selon son propre rythme, dans une période durant effectivement de son 6e mois… à ses 4 ans!

Des réveils et les difficultés de coucher qui se multiplient

C’est aussi entre 6 mois et 4 ans que l’on voit apparaître chez l’enfant une résistance à l’endormissement: il refuse d’aller au lit et de se reposer. Des difficultés qui sont bien souvent dues à l’angoisse de la séparation – qui apparaît vers les 7 à 8 mois du petit – et la recherche de limites claires mais aussi d’un accompagnement rassurant. Autre caractéristique de cet âge: les réveils fréquents en deuxième partie de nuit. Entre 6 et 24 mois, 40% des enfants se réveillent une fois par nuit, et ils sont 20% à s’éveiller plusieurs fois, en particulier entre 7 et 12 mois selon les expertes.

Faire ses nuits vers 3 mois, une fausse croyance

À la lecture de ces explications, il est facile de comprendre qu’il faut du temps pour profiter des nuits sereines et sans éveils, mais aussi que chaque enfant a son propre rythme de développement en ce qui concerne le sommeil. Une réalité qui est bien différente que la croyance berçant les jeunes parents d’illusion selon laquelle bébé fera forcément ses nuits vers 3 mois.

Pour aller plus loin dans la réflexion

Le livre Le sommeil, le rêve et l’enfant, paru aux éditions Albin Michel et vendu au prix de 20,10€ sur le site de la Fnac.

Plus de conseils pour les futurs et jeunes parents

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)