Après l’accouchement: 9 choses à ne pas faire

Après l’accouchement: 9 choses à ne pas faire
© Getty

Vous tenez enfin bébé dans vos bras, l’aventure peut commencer. Mais après l’accouchement, ne tombez pas dans les 9 pièges suivants.

Que ce soit pour vous ou votre bébé, après votre accouchement, ne précipitez pas les choses. Laissez-vous le temps de digérer l’événement au risque de vous sentir submergée et/ou de vous faire mal, physiquement et psychologiquement. Dans la série des erreurs à ne pas commettre en sortant de la maternité, il y a…

1. Remettre un vieux jeans

Après l’accouchement, il faut accepter ce nouveau corps qui se reflète dans le miroir, souvent plus mou, parfois teinté de vergetures. Pendant la grossesse, les femmes prennent environ 10 kilos dont 3,5 de graisses. Dans un monde idéal, ces kilos s’envoleraient après quelques semaines. Dans la réalité, c’est autre chose… Vous faites peut-être partie de ces femmes qui n’ont pas encore perdu leurs kilos de grossesse plusieurs mois après leur accouchement? Et ce n’est pas grave!

Après la naissance, l’essentiel est de se mettre en mouvement. Faites un peu d’exercice (marcher, vous étirer, réaliser des abdos hypopressifs…) et adoptez une alimentation saine, riche en fibres et en vitamines. Vous imposer des restrictions alimentaires serait contre-productif. Essayez de dormir autant que possible, car la fatigue a un effet désastreux sur le tonus. Si vous êtes fatiguée, vous aurez besoin de plus d’énergie et mangerez plus. Avant un an, surtout, ne balisez pas sur vos kilos superflus. Après, vous pourrez éventuellement faire le point avec un professionnel de l’alimentation.

2. Porter des objets lourds

Durant la grossesse et le jour de l’accouchement, votre bassin et votre colonne vertébrale sont mis à rude épreuve. Accordez-leur du repos. Ne portez pas de sacs de courses remplis ni d’objets ou de meubles lourds. C’est le moment de vous faire aider par votre partenaire et votre entourage. Vous avez accouché par césarienne? Ceci vous concerne encore plus. Laissez le temps à votre cicatrice de bien se refermer (ne portez pas de siège-auto, ne donnez pas les premiers bains, vous pourriez mal vous positionner).

3. Angoisser sur votre sommeil

Ce n’est pas nouveau: les nuits coupées épuisent. Ce n’est pas nouveau non plus: vous allez manquer de sommeil. Mieux vaut l’accepter assez rapidement et ne pas vous faire de bile sur ce point. Vous récupérerez un rythme un jour, c’est promis! Pour réduire la fatigue nerveuse, prenez des arrangements avec votre co-parent.

Entre autres solutions:

  • Le partenaire donne un biberon sur deux la nuit.
  • Le partenaire donne le dernier biberon en soirée (le fameux de 23h) alors que vous dormez déjà.
  • Vous tirez votre lait pour lui permettre de faire sa part.
  • Vous ne voulez/pouvez pas tirer votre lait? Le co-parent peut faire mille et une choses pour vous aider dans votre allaitement: changer bébé, le bercer, lui faire faire son rot, vous soutenir psychologiquement et préparer votre tisane préférée tous les soirs. Sur ce point, n’hésitez jamais à établir vos besoins ensemble, même avant la naissance.

4. Bouder les siestes

La sieste est un excellent moyen de récupérer en journée. Ne résistez jamais à l’envie de fermer vos yeux quand bébé dort. Quelle que soit l’heure, même si vous ne dormez pas profondément, saisissez chaque occasion pour recharger vos batteries.

5. Zapper la rééducation

Votre plancher pelvien a été malmené pendant neuf mois et durant votre accouchement. Afin d’éviter les fuites urinaires à court et long terme et, dans le pire des cas, une descente d’organes, réalisez votre rééducation périnéale consciencieusement. En plus des séances de kiné, procurez-vous éventuellement des boules de geisha pour rééduquer votre périnée chez vous.

6. Penser qu’il sera facile de laisser bébé

Que vous versiez une larme quand vous apportez votre bébé chez ses grands-parents pour la première fois est non seulement compréhensible, mais c’est aussi une réaction psychiquement explicable. Lorsque vous regardez votre petit bout, ce contact stimule une zone particulière de votre cerveau: le même circuit qui s’active pendant l’amour ou quand on prend de la drogue. Vous êtes donc à la fois un peu amoureuse et accro à votre bébé. C’est pourquoi vous en séparer peut être douloureux.

7. Paniquer face à la perte de vos cheveux

Sur l’oreiller, votre brosse, dans la douche… Vous laissez des cheveux partout! Alors que la grossesse épaissit la masse capillaire, après l’accouchement, vous les perdez en touffes: merci l’alopécie post-partum! Patience, il faut environ un an pour revenir à la situation d’avant grossesse. Couper vos cheveux vous permettra de moins les perdre (c’est mathématique), mais ça ne freinera pas cet effet secondaire classique. Les compléments alimentaires, eux, peuvent aider.

8. Planifier le futur de vos relations sexuelles

La règle de base est de ne pas avoir de relation tant que vous perdez encore du sang (souvent jusqu’à 4 semaines après l’accouchement, parfois plus). Ensuite, tout dépend de vous, de votre désir, du rapport que vous avez avec votre corps de maman… Un seul conseil: prenez le temps qu’il vous faudra et interrogez votre gynécologue ou votre sage-femme avant de vous relancer.

9. Être sévère avec vous-même

Maman heureuse, bébé heureux: c’est la vérité! Il est important que vous continuiez à vous faire plaisir, à prendre soin de vous. Évidemment, votre bout de chou est la chose la plus importante à vos yeux, mais ne vous effacez pas derrière lui. Ne culpabilisez pas de prendre du temps pour vous “recharger”. Pour certaines femmes, ce sera une promenade avec le chien, un soin, pour d’autres, un café avec des copains.

Vous êtes désormais trois à la maison. Calcul rapide: vous aurez forcément moins de temps en couple. Ici non plus, pas de panique, les premières semaines sont dédiées au bébé. Les restos, les bars, les citytrips, ça reviendra… No pressure!

Vous êtes jeune maman? Ces articles sont pour vous:

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)