Les bébés et la sexualité: la découverte des organes sexuels

Les bébés et la sexualité: la découverte des organes sexuels

Les bébés sont des êtres qui ont aussi leur propre sexualité. Certains bébés, âgés de quelques mois, commencent déjà à découvrir leurs organes sexuels. D’autres ne font pas cette découverte avant l’âge de un an. Cette observation fait partie de la découverte du corps.

Tous les enfants découvrent leurs parties génitales à un moment ou à un autre. De la même façon qu’ils explorent, fascinés, leurs mains et leurs orteils. Le bébé est un être ayant une propre sexualité dès la vie intra-utérine. Ainsi, nombreux hommes ont connu leurs premières érections au stade de foetus. L’intérêt que portent les enfants à leurs organes sexuels est tout à fait normal, et ne doit pas être brimé.
Contrairement à ce que certaines fables prétendent, jouer avec ses parties génitales est complètement inoffensif. Ce n’est que bien plus tard que l’on peut parler de masturbation.

Par contre, il est nuisible aux enfants que, vous, parent, leur laissiez penser qu’explorer cette partie de leur corps est ‘sale’. Une telle réaction a en effet une influence néfaste sur la confiance en soi que développera l’enfant, ainsi que sur sa vie sexuelle future.

Attention à l’hygiène

Sans freiner le processus de découverte de votre enfant, il vous appartient de prêter grande attention à son hygiène. Pour les filles plus particulièrement, il est essentiel qu’elles n’explorent pas leurs organes sexuels en ayant les mains sales. C’est le meilleur moyen d’éviter les infections. Le message est donc: il faut se laver les mains.

Bien que les parties sexuelles d’un garçon ne peuvent pas être infectées de cette manière, il est tout de même indispensable de laver les mains de tous les enfants, fille ou garçon, lorsqu’ils ont touché une couche-culotte sale.

Lorsque votre enfant est en âge de comprendre, il est judicieux de lui expliquer que de toucher son propre corps est inoffensif, mais qu’il est préférable de ne pas faire cela en public.
Expliquez-lui clairement que ces parties sont privées, et qu’il est le seul à avoir le droit d’y toucher.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)