L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Le « no-mascara look », on l’adopte ou pas?

Bon, on a le temps de voir venir ... mais l'heure est grave. L'une des tendances maquillage de …
Bon, on a le temps de voir venir … mais l'heure est grave. L'une des tendances maquillage de l'automne prochain fait déjà parler d'elle: on zappe le mascara. Fini. Y a plus. Démence  profonde ou "à méditer"? On met les choses au point. Tout de suite

Quand on apprend que 95% des femmes désignent le mascara comme le cosmétique sans lequel elles ne conçoivent pas de sortir de chez elles, je m'interroge sur cette tendance.

Les défilés "Automne-Hiver 2013-2014" ont pourtant révélé de nombreux mannequins légèrement fardées et aux cils nus.

De gauche à droite: Balmain, Sharon Wauchob, Haider Ackermann

Copyright: PixelFormula

 

Changer les codes

L'argument d'un make-up artist MAC: "c'est le nouveau mélange des genres qui crée l'ambigüité hommes-femmes". La make-up artist Maybelline New York, elle, parle de "visages plus purs, moins sophistiqués, loin du style "poupée"".

Mouais. C'est oublier que le mascara fait des miracles sur les yeux qui disent "j'ai pas dormi de la nuit". Ou sur les cils courts  et/ou clairs.

"Ça va pas être possible"?

Il reste l'option du mascara incolore ou brun clair pour offrir aux cils un minimum de visibilité. Mais pas plus. OK, c'est moins radical mais ça se discute…

Mais surtout, il reste la liberté de dire "non-merci-sans-façon" et de décider que tout est dans la dose ou  que les cils intenses, épais et kilométriques à la Natalie Portman, c'est très joli aussi.

Et vous? Etes-vous prêtes à renoncer à votre mascara?