J’veux me marier avec toi, Maman

J'veux me marier avec toi, Maman

La légende d”dipe est issue de l’Antiquité grecque. Elle rapporte l’histoire d’un enfant, ‘dipe, abandonné à la naissance par ses parents. Un abandon destiné à faire mentir l’oracle qui leur avait été fait : “cet enfant tuera son père et épousera sa mère”. Adulte, ‘dipe décide un jour de quitter sa famille d’adoption.

En route, il est amené, lors d’une querelle, à tuer un homme dont il ignore qu’il est son père, puis à épouser la femme de cet homme, sa propre mère. Quand, plus tard, il découvre tout cela, ‘dipe se crève les yeux…

Freud a repris ce mythe pour illustrer les relations triangulaires qui s’opèrent entre un enfant et ses parents, sur le plan affectif : l’enfant serait amoureux du parent de sexe opposé au sien et éprouverait des sentiments de rivalité pour le parent de même sexe. Vers 2-3 ans, votre fils recherche les caresses de sa mère et veut lui donner des preuves de son amour (dessins, petits ‘cadeaux? et autres). Il éprouve alors des sentiments contradictoires pour son père : une admiration (qu’il est fort et brillant Papa, la preuve, c’est qu’il a réussi à séduire Maman’) teintée d’une certaine jalousie.

Quant à votre petite bonne-femme, si elle recherche aussi les caresses de sa maman (qui demeure pour tout bébé, le premier “objet d’amour”) elle se tourne aussi vers son papa… qu’elle souhaite accaparer. Pour résoudre ce conflit, chaque enfant va s’efforcer de ressembler au parent de même sexe, dans l’espoir de séduire celui de sexe opposé… avec l’assentiment du premier ! Rien de plus normal donc que ce ‘complexe d”dipe’, qui est un stade tout à fait naturel et même incontournable pour le développement harmonieux de l’enfant.

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)