L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Infertilité: 1 couple sur 7 concerné

Louise, le premier bébé-éprouvette vient de fêter ses 30 ans. Depuis, bien des progrès ont été réalisés: un taux de réussite nettement plus élevé, des techniques plus confortables et une meilleure prise en charge.

Aujourd’hui, environ un couple sur sept a du mal à avoir des enfants. Autant l’homme que la femme peut être à l’origine de cette infertilité. Selon la nature du problème, différentes techniques médicales peuvent être envisagées. Mais on peut aussi agir en amont pour ne pas en arriver à ces traitements très médicalisées et souvent traumatisants!

Mieux informer pour éviter l’infertilité
“En Belgique, nous connaissons une augmentation de l’infertilité”, note le Dr Petra De Sutter, exerçant au Centre de Fertilité de l’Hôpital Universitaire de Gand. “Or, ces causes sont fréquemment évitables. En effet, la moitié des traitements sont effectués davantage en raison de l’âge (passé 35 ans chez la femme, les chances de grossesse s’amenuisent rapidement) et de facteurs liés au style de vie (tabagisme, excès pondéral).”

Pour doper la fertilité les médecins conseillent de:

Faire souvent l’amour sans trop calculer. L’ovulation ne se constate pas qu’au 14e jour du cycle (= 14 jours après le premier jour des règles). 70 % des femmes ovuleraient avant le 10e jour ou après le 17e. Ce n’est donc pas la peine d’attendre la «bonne période» pour attirer Jules sous la couette.
Eliminer les saboteurs. tels le stress (la tension nerveuse trop élevée affecte l’équilibre hormonal), le tabagisme (une étude vient de démontrer que la fécondité d’une fumeuse était de 30 % moins élevée qu’une fumeuse), la maigreur extrême ou l’obésité.
– Consulter un spécialiste en cas de règles irrégulières ou de difficultés à concevoir un bébé. Celui-ci vous apaisera, vous informera et prévoira éventuellement un bilan.

Source: Femmes d’Aujourd’hui

Lisez tout l’article sur Femmes d’Aujourd’hui