#Hairylegsclub: un hashtag pour assumer sa pilosité

#Hairylegsclub: un hashtag pour assumer sa pilosité
© iStock

Les initiatives body positivistes se multiplient sur les réseaux sociaux, rejetant toutes les injonctions que peuvent subir les femmes et les hommes. Le dernier hashtag en date #hairylegsclub contribue à banaliser les poils sur les jambes.

En tant que personnes définies comme appartenant au genre féminin, la société nous a imposé l’épilation. Notre peau doit être lisse, glabre, les poils doivent être traqués, rasés, arrachés. Et celles qui disent stop sont souvent regardées de travers. Le hashtag #hairylegsclub (#clubdesjambespoilues) n’étend pas imposer le diktat inverse, qui pointerait du doigt les femmes qui préfèrent s’épiler, mais simplement encourager la tolérance. Chacune devrait pouvoir faire ce qu’elle veut de son corps, sans redouter le jugement des autres.

Les origines du hashtag #hairylegsclub

À l’origine du hashtag #hairylegsclub, il y a une photo de Rihanna. La chanteuse barbadienne a posté en mai dernier un portrait d’elle-même, sur lequel on peut voir quelques poils blonds qui illuminent ses jambes. Puis, ça a été au tour de l’influenceuse Leandra Medine, connue sous le pseudonyme ManRepeller, de publier un instantané from where I stand montrant ses nouvelles chaussures et ses gambettes au naturel. Depuis, le mouvement #hairylegsclub a pris de l’ampleur et permet à de nombreuses femmes d’assumer leur pilosité.

Une publication partagée par eve Ⓥ (@evepls) le

 

Qu’en pensez-vous?

D’autres articles sur le body positivisme

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, nos comptes Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)