Une soirée pour le faire chavirer

Une soirée pour le faire chavirer
Ce soir, faites le chavirer et misez les codes de séduction testés et approuvés depuis Roméo et Juliette. Mode d’emploi amoureux des astuces beauté qui charment, enflamment, ensorcèlent…

La bouche Rouge, rouge, rouge!

Les lèvres d’un rouge incendiaire fascinent les hommes. Ils y perçoivent (inconsciemment) l’amour, la passion, l’envie de plaire. Bref, un appel. Les femmes, elles, y puisent assurance, énergie et self-confiance. Bref, un bouclier.
Malgré cette légère contradiction, les lèvres ont toujours été rouges dans l’histoire du maquillage: la belle Cléopâtre se rougissait déjà la bouche avec de la poudre de rose et aujourd’hui, l’effeuilleuse Ditta Von Teese, experte en matière de séduction, ne se sépare jamais de son rouge vermillon. Ni de l’eyeliner et du mascara noirs qui vont avec…

C’est pour moi?
Oui! Toutes les lèvres, même fines, peuvent oser un vrai rouge. Il suffit de repulper d’abord le contour avec un crayon chair: on gagne un millimètre qui fait toute la différence. Les nuances pimpantes sont les plus faciles et elles éclairent le visage. Le rouge coquelicot exerce, en plus, un effet déjaunissant sur les dents pas immaculées.

Evitez les grenats: les tons durs font vite une bouche pincée de poupée de cire! Zappez les mats: leur sophistication instaure une certaine distance. Les maquilleurs conseillent les satinés, plus sexy et plus lumineux: leur brillance garantit un net pouvoir d’attraction comme le Rouge Dior 999 Rouge Ara (32,50 €), Wanted Rouge Helena Rubinstein (30 €), le Rouge Prodige 120 Fusion Red Clarins (22,50 €; tous trois en parfumerie) ou le Sweet Kiss Rouge Fashion Bourjois (12,50 €; à l’Inno, chez Ici Paris XL, DI et certaines parfumeries indépendantes).

Le teint Diaphane

La blancheur est un critère de séduction qui a traversé les âges. Symbole de délicatesse, de fragilité mais aussi de puissance: le teint d’opale fut longtemps le signe distinctif des aristocrates, des princesses qui n’avaient pas à travailler… Ensuite, l’arrivée de l’éclairage électrique et du cinéma filmant les visages en gros plan ont encore incité à afficher une peau sans défaut. Jusqu’au 18e siècle, les femmes n’hésitaient pas à s’enduire d’un dangereux mélange blanchissant à base de plomb appelé céruse qui trouait littéralement la peau! Joséphine de Beauharnais y laissa la sienne. Ouf, on n’a jamais connu ça.

C’est pour moi?
Oui, si vous avez décidé d’arborer un beau rouge à lèvres rouge vif. Un teint clair est indispensable pour le contraste et l’éclat (l’exemple actuel le plus glamour est Scarlett Johansson). Le rouge s’accommode mal aussi des défauts cutanés: s’il y a une étape à soigner, c’est bien le teint.

Attention, il n’est pas question de masquer ses traits sous une couche épaisse de fond de teint. Chassez d’abord les ombres et signes de fatigue avec un bon anticernes fluide (et d’un ton plus clair que celui de la carnation). Appliquez ensuite la nuance la plus claire d’un fond de teint seconde peau. Ces nouvelles mousselines cosmétiques corrigent, unifient, embellissent et illuminent sans aucune sensation de texture: Photo’ Perfection Light Givenchy (43,77 €/30 ml; en parfumerie) et Skin Illusion SPF 10 Clarins (34,20 €/ 30 ml; en parfumerie).

Les ongles Laqués et félins

Des ongles rouges, rubis, carmin: rien de mieux pour habiller les mains et attirer le regard sur leur langage secret! Elles s’approchent, effleurent, virevoltent: la séduction tient aussi à une chorégraphie de gestes plus ou moins codés. Le vernis coloré fait partie des armes de séduction massive, mais pas depuis la nuit des temps. Deux chimistes américains l’ont inventé en 1932: ils rêvaient de futilité pour les femmes plongées dans la terrible crise économique de l’époque. Aujourd’hui, leur invention est un vrai accessoire de mode dont raffolent les makeupistas.

C’est pour moi?
Sans restriction, il suffit de choisir une couleur gaie et facile à porter. Pas b

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)