Surpoids: régime, faites le bon choix

Surpoids: régime, faites le bon choix
Un simple regard dans la glace, un matin de printemps, et vous voilà décidée à vous lancer corps et âme dans un régime. Frénésie passagère, désir de plaire, culpabilité, raison de santé? Mais pour trouver le régime qui vous convient, un bilan s’impose.

Votre tour de taille est votre sujet d’actualité du moment, car vous assumez mal vos quelques rondeurs ou votre silhouette «empâtée». Vos kilos en trop sont source de complexes ou, si votre surpoids est important, vous manifestez de l’angoisse à l’idée d’avoir des problèmes de santé. Bref, c’est décidé, vous suivez un régime. Peut-être n’est-ce pas le premier. Vous les collectionnez et les quelques kilos perdus au prix de nombreux efforts reviennent systématiquement au galop.
STOP! Arrêtez-vous et accordez-vous le temps de la réflexion, car si perdre du poids est peut-être une nécessité pour vous, cette démarche ne doit pas s’effectuer à n’importe quel prix. C’est en effet le meilleur moyen. d’échouer!

Surpoids: le vrai et le faux

Sur le plan physiologique, les kilos en excès ne deviennent réellement gênants que lorsqu’ils menacent réellement la santé et pèsent sur l’organisme.
Faites la différence entre le poids idéal(isé), qui n’existe pas, et le poids de forme, garant de votre bonne santé. Dans la pratique, vous devez donc calculer votre indice de masse corporelle ou IMC (divisez votre poids, exprimé en kilos, par votre taille mise au carré (et exprimée en mètres). Si celui-ci demeure dans ses démarcations (entre 20 à 25), soyez zen! Votre prise de poids actuelle n’est sans doute que passagère, est peut-être liée au stress et disparaîtra spontanément si vous renouez avec plus d’activité physique et surveillez un tant soit peu ce que vous mangez.
Soyez conscientes que le poids d’un individu fluctue parfois fortement d’un jour à l’autre, mais ces variations, normales, sont principalement liées à de l’eau et des réserves de glucides (dans le foie et les muscles). Rien ne vous empêche pour autant de chercher à maigrir, mais n’en faites pas une obsession pour vous glisser dans une taille 36! Perdre trop de kilos est plus dangereux que pas assez, car ce comportement est générateur de troubles alimentaires.
Si vos bourrelets ne font que s’accumuler depuis ces derniers mois (ou années), que votre indice de masse corporelle est supérieur à 25, ou que certains symptômes des maladies associées à l’obésité commencent à se manifester, l’heure est en effet à l’entame d’une révision en profondeur de vos habitudes alimentaires et de votre style de vie.

Le régime parfait n’existe pas

En dépit des nombreuses allégations sur le sujet, aucune étude n’a pu réellement identifier à ce jour le régime qui se détache inexorablement du lot. Tous reposent sur le même principe: la réduction des calories, quel que soit le moyen employé pour y parvenir (moins de glucides, moins de lipides, végétarien, dissocié.). Par contre, l’adhésion au régime est le point déterminant: dans un régime, ce qui compte, c’est de vraiment vous y reconnaître et vous y visualiser sans avoir l’estomac noué!

N’ayez plus le hasard pour complice

Choisir un régime qui s’annonce pour quelques semaines voir quelques mois, c’est commencer par informer votre médecin de votre intention de perdre du poids. Il vous connaît, vous, ainsi que votre parcours santé. Il vous rappelera, le cas échéant, des contre-indications éventuelles que vous n’auriez peut-être pas soupçonnées. Il analysera avec vous le régime que vous comptez suivre et vos motivations. Au besoin, il vous invitera à consulter un diététicien, un psychologue (si vous êtes anxieuse, stressée, triste.), un médecin du sport, voire un coach.




 10 conseils pour réussir votre régime
– Ne débutez que si vous avez l’intention d’aller au bout
– Choisissez votre moment: été, hiver, vacances, stress. l’essentiel est d’être motivé
– Soyez réaliste.
– Evitez les régimes basés sur la frustration ou qui ne vous ressemblent pas. Au besoin, personnalisez-le avec un diététicien.
– Ne vous pesez pas tous les jours
– Ne confondez pas vitesse et précipitation: votre régime doit être souple et doit privilégier le long terme
– Buvez, buvez, buvez. beaucoup d’eau
– Prévenez vos proches, mieux vaut avoir des alliés.
– Un régime ne se conçoit pas sans activité physique : soyez actifs au quotidien (marche, escalier, vélo, promener le chien) et sortez vos baskets du placard
– Après le régime, demeurez vigilant pour éviter de reprendre le poids que vous avez perdu

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)