Semaine 5: Marjorie teste pour vous le programme Body By Lucile été 2020

Semaine 5: Marjorie teste pour vous le programme Body By Lucile été 2020
© Marjorie Elich

La promesse de cette formation en ligne? Se forger un corps tonique et une silhouette affinée en 8 semaines grâce à un programme « online », basé sur du sport, une alimentation équilibrée et du coaching mental. Jusque-là, rien de neuf sous le soleil. Si ce n’est cette notion de bienveillance érigée en mantra: « Se faire du bien sans se faire du mal! ».

J’ai déjà testé plusieurs programmes: celui où on compte les points m’a transformée en obsédée de la pesée d’assiette (qui vire au drame quand on n’a pas de balance pour savoir combien de grammes de pâtes on a dans l’assiette), celui où on nous crie dessus en mode instructions militaires pour qu’on ne lâche rien et qu’on fasse encore dix pompes m’a fait connaître mes limites (oui, je préfère prendre l’apéro plutôt que de m’entraîner comme une forcenée), celui où on ne mange que du chocolat et des glaces au caramel beurre salé (ne cherchez pas, c’est moi qui l’ai inventé et, surprise, il ne fonctionne pas!).

Un programme où l’on peut continuer à de faire plaisir

Déçue par ces années de yo-yo et de promesses non tenues, je n’ai pourtant pas abandonné tout espoir de retrouver un jour un corps musclé et un dynamisme supérieur à celui du poulpe. C’est donc avec optimisme et une volonté à toute épreuve que j’ai attaqué le programme de Lucile Woodward, ancienne journaliste médicale, devenue désormais une célèbre coach sportif. Comme elle le dit elle-même, avec son sourire légendaire: « Je ne suis pas un coach de stars, mais bien de la vraie vie, des vrais gens ». Lucile prône une « reprise de vie douce et non traumatisante, une approche holistique de la forme, subtil équilibre entre le corps et le mental, qui va au-delà de la simple condition physique ». En plus, elle nous promet qu’on peut continuer à manger du chocolat et ça, ça me va très bien!

Petit récap de ma cinquième semaine

Semaine après semaine, je vous embarque dans mes aventures, entre prises de mensurations et craquages incontrôlés. Allez, c’est parti!

Jour 1, kit spécial bonne humeur

Pour la première fois, ce lundi est difficile. Je suis seule, sans les enfants, en pleine semaine prémenstruelle (SPM) et mon amoureux me manque toujours (on doit encore patienter jusqu’au 15 juin et aujourd’hui, on est le 8). Malgré mon moral en berne, je fais tous les exercices de la vidéo à fond et je termine avec le sourire. Décidément, les scientifiques ont raison: le sport libère des endorphines, de la dopamine, de la sérotonine et sûrement tout plein d’autres trucs en -ine, bref le kit complet bonne humeur et reboosteur de moral. Merci Lucile! Si le sujet vous intéresse, je vous conseille cette petite lecture qui concerne la faim et la fatigue avant les règles.

Jour 2, pas le temps

Aujourd’hui, avec le retour à la normale qui s’installe petit à petit, j’ai plein de choses à faire. Rendez-vous boulot, passer à la mutuelle pour régler un problème et rappel des vaccins du chien. La routine que j’avais bien consciencieusement mise en place pendant les semaines de confinement prend du plomb dans l’aile et, quand je rentre à la maison, je n’ai pas le courage de me mettre au sport. En plus, je dois encore me faire à manger pour moi toute seule et résister à la tentation de plonger tout droit sur le pain et le fromage. Tant pis, je ferai mon sport demain. Je me réjouis de la petite victoire sur le craquage en cuisine. Courgettes 1 – biscuit au chocolat 0. Cela fait plusieurs semaines que je me dis que je devrais essayer le meal prep (préparation de repas pour la semaine) dont tout le monde parle tant mais j’avoue que le dimanche, je préfère paresser. Honnêtement, je comprends les filles qui craquent et ne parviennent pas à enchaîner journée de boulot-devoirs des enfants-préparation de bons petits plats équilibrés et qui s’effondrent dans le canapé, à 21h02, sans avoir trouvé le temps et/ou l’énergie d’y glisser, ne serait-ce que 20 minutes de sport.

Jour 3, au secours

Ce matin, pas d’excuses, il faut que je rattrape ma séance d’hier. Moi qui me disais justement il n’y a pas longtemps que cela devenait un peu trop facile (attention, pas tous les exercices hein!), hé ben Lucile m’a entendue car elle a prévu deux séances d’affilée. La première, spéciale ventre plat et taille fine est devenue tranquille-pépére pour moi mais la deuxième, une cardio brûle-graisse express, mamma mia, c’est l’horreur. Je fais de mon mieux mais j’ai l’impression que je vais mourir. On dirait que je suis en train de réaliser une épreuve pour Koh-Lanta. On dit toujours que le mental est essentiel et c’est vrai. Je ne quitte pas le chrono des yeux, je m’accroche en pensant à mes enfants, à mon amoureux et à mon jeans. Et ça marche, je ne suis pas morte.

Jour 4, morte… de rire cette fois

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Pour plus d’infos: lucilewoodward.com

Texte: Marjorie Elich

Marjorie vous parle de ses semaines précédentes

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)