Semaine 4: Marjorie teste pour vous le programme Body By Lucile été 2020

Semaine 4: Marjorie teste pour vous le programme Body By Lucile été 2020
© Marjorie Elich

La promesse de cette formation en ligne? Se forger un corps tonique et une silhouette affinée en 8 semaines grâce à un programme « online », basé sur du sport, une alimentation équilibrée et du coaching mental. Jusque-là, rien de neuf sous le soleil. Si ce n’est cette notion de bienveillance érigée en mantra: « Se faire du bien sans se faire du mal! ».

J’ai déjà testé plusieurs programmes: celui où on compte les points m’a transformée en obsédée de la pesée d’assiette (qui vire au drame quand on n’a pas de balance pour savoir combien de grammes de pâtes on a dans l’assiette), celui où on nous crie dessus en mode instructions militaires pour qu’on ne lâche rien et qu’on fasse encore dix pompes m’a fait connaître mes limites (oui, je préfère prendre l’apéro plutôt que de m’entraîner comme une forcenée), celui où on ne mange que du chocolat et des glaces au caramel beurre salé (ne cherchez pas, c’est moi qui l’ai inventé et, surprise, il ne fonctionne pas!).

Un programme où l’on peut continuer à se faire plaisir

Déçue par ces années de yo-yo et de promesses non tenues, je n’ai pourtant pas abandonné tout espoir de retrouver un jour un corps musclé et un dynamisme supérieur à celui du poulpe. C’est donc avec optimisme et une volonté à toute épreuve que j’ai attaqué le programme de Lucile Woodward, ancienne journaliste médicale, devenue désormais une célèbre coach sportif. Comme elle le dit elle-même, avec son sourire légendaire: « Je ne suis pas un coach de stars, mais bien de la vraie vie, des vrais gens ». Lucile prône une « reprise de vie douce et non traumatisante, une approche holistique de la forme, subtil équilibre entre le corps et le mental, qui va au-delà de la simple condition physique ». En plus, elle nous promet qu’on peut continuer à manger du chocolat et ça, ça me va très bien!

Petit récap de ma quatrième semaine

Semaine après semaine, je vous embarque dans mes aventures, entre prises de mensurations et craquages incontrôlés. Allez, c’est parti!

Jour 1, hyper motivée

Le début de semaine est toujours très motivant, je ne sais pas pourquoi. Peut-être parce que la vidéo du lundi, full body ou boot camp, est pour moi la plus difficile. Ou alors parce que je me suis reposée la veille… En tous cas, elle donne le ton pour démarrer la semaine du bon pied! Comme je suis à bloc (avant la séance), je décide d’en faire deux d’affilée mais impossible, je suis au bout de ma vie. Pour la première fois, j’ai tenu toute la partie cardio et termine en nage mais avec le sourire (super sexy attitude).

Jour 2, double dose

Aujourd’hui, c’est décidé, je redouble d’efforts et de courage. Après ma séance zone ciblée « fessiers intensifs anti-cellulite », j’enchaîne avec un entraînement spécial haut du corps tonique et fin, bras minces. Cette vidéo gratuite de la chaîne YouTube de Lucile a également été tournée en Martinique dans le cadre du programme spécial été. Moi qui me plaignais de mes bras Batman (comprenez par là, des bras chauve-souris qui font flop-flop quand je danse/me lave les dents/les passe par la fenêtre en voiture), je suis ravie de l’amélioration et, même au repos, de jolis muscles se dessinent. Je passe mon temps à les gonfler pour frimer devant les enfants.

Jour 3, et paf le sucre

Y a des jours comme ça, on ne sait pas pourquoi, il ne faut pas chercher à comprendre. Peut-être ces vilaines hormones qui prennent parfois le contrôle total de notre corps et de notre cerveau surtout. Bref, je retombe dans le sucre et je ne fais pas les choses à moitié. Glace, chocolat, tout y passe. Forcément, après, je déprime. Bouhouhou, je suis nulle, je n’y arriverai jamais. Heureusement, l’esprit de Lucile entre en moi et me souffle à l’oreille que ce n’est pas grave mais qu’il faut se ressaisir. Comme le mercredi, c’est repos, je m’octroie une séance de stretching. Puis une deuxième. Ouf, ça va beaucoup mieux!

Jour 4, j’en veux plus

Le jeudi, c’est le cours de la danse mais là j’avoue que j’en ai marre. Je l’ai trouvé marrant les deux premières fois mais 4 semaines à faire exactement le même enchaînement, je vais être honnête, ça me gonfle. Sans compter que je suis une ancienne danseuse et que mon niveau d’exigence est quand même assez haut. Pas grave, je branche Spotify dans le salon et improvise une choré avec mon fils. Comme je suis plutôt en forme, j’y ajoute un cardio brûle-graisse, Beyoncé n’a qu’à bien se tenir!

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Texte: Marjorie Elich

Découvrez les trois semaines précédentes

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)