On a testé: le tout nouveau vélo pliant électrique de Brompton

On a testé: le tout nouveau vélo pliant électrique de Brompton

En février dernier, nous avons eu la chance de nous rendre à Londres pour découvrir le tout nouveau modèle électrique de Brompton, la légende des vélos pliants. Visite au cœur de l’usine Brompton et première prise en main.

La version électrique du vélo pliant emblématique de Londres, Brompton, est désormais disponible au Benelux. Avec une autonomie de 30 à 70 kilomètres, le « Brompton Electric » est l’un des modèles les plus légers sur le marché. Nous nous sommes rendues en Angleterre pour découvrir les secrets de fabrication de ce petit bijou, et bien sûr, pour le tester!

Londres, ville d’origine des vélos Brompton!

Arrivées à la gare de Saint-Pancras où nous attend une partie de l’équipe Brompton, nous prenons directement le métro en direction de la boutique Brompton Junction, située en plein cœur de Covent Garden. On y découvre avec un regard ébahi tous ces vélos au style minimaliste dans un panel de couleurs presque infni: des plus sobres aux plus peps, en passant par les couleurs métalliques ou encore le pastel vintage… il y en a pour tous les goûts!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Brompton Bicycle (@bromptonbicycle) on

Étape n°1: le pliage

Après un délicieux petit déjeuner, nous assistons à une masterclass sur la meilleure façon de plier son vélo. Après quelques essais, on commence à assimiler la technique de pliage et de dépliage de ce deux roues « made in London ». Bon… on ne le fait pas encore aussi rapidement et avec autant de style que nos instructeurs, mais on se dit que cela viendra à force de pratiquer.

Étape n°2: installer la batterie

La marque anglaise a opté pour une motorisation roue avant. Petite originalité par rapport aux vélos électriques ordinaires: la batterie n’est pas intégrée au cadre, mais est contenue dans une petite sacoche que l’on fixe à l’avant du vélo (vous pouvez donc également rouler sans batterie). Elle a une autonomie de 30 à 70 kilomètres, selon le support souhaité. En effet, vous avez le choix entre trois niveaux d’assistance, que vous pouvez modifier directement sur la sacoche-batterie. Cette dernière pèse moins de trois kilogrammes, tandis que le moteur pèse 2 kilos. Le Brompton Electric est donc (en toute logique) un peu plus lourd que sa version normale. Ce poids ne se ressent pas en roulant, mais il faut toutefois une certaine force dans les bras pour le porter dans les escaliers du métro par exemple. Quant à l’apparence du vélo, elle est quasiment inchangée par rapport à l’original.

Étape n°3: en selle!

Connaissant le prestige de ces vélos, nous avions vraiment hâte de les tester, malgré une petite appréhension liée au sens inversé de la circulation londonienne. C’était, en outre, notre première fois sur un vélo électrique. On enfourche le petit vélo, on règle la hauteur de la selle et c’est parti! La sensation de l’électrique est vraiment particulière: il faut s’habituer à l’impulsion que nous offre l’assistance électrique. Mais une fois ce cap passé, on réalise à quel point c’est agréable: on se sent réellement soutenue dans son effort de pédalage. On peut donc consacrer toute notre énergie à profiter du beau soleil et de la beauté du paysage. Quel bonheur!

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Brompton Bicycle (@bromptonbicycle) on

Chaque vélo est fabriqué à la main

Nous mettons ainsi le cap sur la Brompton Bicycle Factory. On découvre avec étonnement à quel point l’artisanat est encore central dans cette usine pourtant internationale: tous les braseurs sont formés pendant 18 mois et ont une « signature » qu’ils apposent sur les pièces du vélo sur lesquelles ils travaillent. Une fois notre visite terminée, nous avons eu l’immense honneur de rencontrer le directeur général de Brompton Bicycle Limited, Will Butler-Adam. Lorsqu’il évoque ses vélos, ce dernier n’a qu’un mot à la bouche: la qualité.

Totalement opposé à l’obsolescence programmée si chère à notre société de consommation, Will Butler-Adam n’a qu’un objectif: offrir aux citadins un compagnon urbain pratique et durable. « À Londres, seulement 4% des citoyens roulent à vélo. Les autres préfèrent se lever le matin, et payer pour aller respirer un air dégeulasse dans le métro. C’est fou. Ce qu’on veut chez Brompton, c’est amener les gens dans la rue, à l’air frais, pour qu’ils puissent voir la beauté de la ville, admirer l’architecture, les canaux, les parcs, peut-être même être mouillés par la pluie, mais vivre un peu », nous confie-t-il.

Oser rouler à vélo en ville

Pour les personnes qui appréhendent de rouler en ville à vélo, Will Butler-Adam révèle une petite astuce: « Quand on demande aux gens s’ils seraient partants d’aller travailler à vélo, ils visualisent instinctivement le chemin qu’ils font chaque matin en voiture, et ils se disent que ce serait bien trop dangereux à faire en vélo. Ce que beaucoup de gens ignorent, c’est qu’il existe des tas de chemins alternatifs qui sont inaccessibles aux voitures et qui simplifient votre parcours à vélo pour arriver à destination. »

Le vélo pliable électrique de Brompton existe en noir et blanc, à partir de 2995€ (modèle à 2 vitesses). Infos et points de vente sur www.brompton.com.

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, parentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)