L’hypnose une méthode minceur?

L'hypnose une méthode minceur?
 Vous avez essayé tous les régimes sans succès? L’hypnose peut être une voie intéressante à expérimenter pour prendre le problème par un autre bout. Détail de la méthode avec le Dr Patrick Van Alphen, du CHU Saint-Pierre*.

 

L’hypnose fait-elle maigrir?

L’hypnose est une technique psychologique qui peut parfois résoudre assez rapidement une cause psychologique de prise de poids ou des difficultés à changer ses habitudes alimentaires.
En effet, il ne suffit pas toujours de savoir ce qu’il faut manger pour maigrir… il faut accepter l’idée que les causes de surpoids ne sont pas toutes dans l’assiette mais parfois aussi dans la tête!

Sur quels aspects agit cette technique?

L’hypnose a l’image de quelque chose de miraculeux. Les gens la voient souvent comme la solution de la dernière chance. Dans une séance psy, l’état hypnotique a un effet turbo. Il amplifie les effets du contenu de la séance.
L’hypnose médicale est un changement d’état d’esprit, une manière de penser très primitive car, dans cet état, on voit, on sent, on goûte et on entend avec les yeux, les oreilles, l’odorat… d’un petit enfant. Aidé par un thérapeute, on peut donc changer notre façon de vivre ou de ressentir certaines situations.

Dans quel cas est-ce particulièrement utile?

Par exemple, quand les patients sont dépressifs parce qu’ils n’arrivent pas à surmonter un traumatisme psychologique. Quand ils utilisent la nourriture comme un sédatif émotionnel. Ou encore pour compenser une mésestime de soi, quand ils pensent «je manque de volonté» ou «je me trouve horrible».

Comment ça marche?

Dans le cas d’un traumatisme par exemple (cela peut être un traumatisme «léger» comme des mots moqueurs des parents ou des copains de classe), cette technique permet de revoir des scènes de la vie avec une distance affective… un peu comme quand on voit le making of d’une scène poignante au cinéma. La scène perd de son effet poignant, émotionnel. Le cerveau apprend alors à «digérer» cet épisode déplaisant ou traumatisant de la vie.
Autre cas de figure: lorsque la nourriture comble un vide (ennui, travail sans intérêt, solitude…), on peut appliquer la technique du «puzzle de la vie» et proposer au cerveau d’échanger la pièce «alimentation» par une autre pièce qui procurera autant et même plus de plaisirs, sans les kilos…

 

Retrouvez la suite de cet article dans votre Femmes d’Aujourd’hui du 14 juillet 2011.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)