Un lit d’une personne – Bonne idée, mais quand ?

Un lit d'une personne - Bonne idée, mais quand ?

C’est qu’ils grandissent vite ces enfants ! A un peu plus de deux ans (et 3 points de suture), Bout’chou commençait à vouloir escalader son lit à barreaux. Comme il ne s’agissait pas d’un modèle évolutif, il était donc temps de penser à le faire dormir dans un ‘lit de grand’.

Passer d’un lit à barreau tout en étant coincé dans une turbulette à un lit d’une personne sous une couette? La transition nous paraissait un peu rude. Nous avons décidé d’y aller progressivement. Nous avons laissé son lit cage dans sa chambre et y avons aussi installé un matelas posé sur un sommier à lattes, lui-même posé à même le sol.

Les premières nuits, nous avons laissé le choix à Bout’chou: dormir dans le ‘petit? lit ou dans le ‘grand? lit. Trop heureux de pouvoir franchir ce pas, il n’a pas hésité une seconde et s’est jeté sur le modèle 90×200 cm. Bien que nous lui ayons laissé le choix tous les soirs, il n’est jamais retourné dans son lit cage. Nous l’avons laissé dormir au niveau du sol pendant quelques semaines, histoire d’appréhender ce nouvel espace sans entraves qui s’offrait à lui.

Une fois les montants de son lit installés, ça n’a plus fait de différence pour lui. Jamais il n’est tombé de son lit et nous avons évité la «barrière de lit» à laquelle je ne tenais pas vraiment?

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)