Ma mère, ma fille et moi

Ma mère, ma fille et moi
Si les problèmes de santé uniquement explicables par l’hérédité sont rares, une prédisposition à certains troubles ou maladies peut se transmettre de génération en génération. Pour que les ennuis de votre mère ne deviennent pas ceux de votre fille, à vous de jouer les intermédiaires!

Chute des cheveux

Chez certaines femmes, la chute des cheveux (alopécie androgénétique) est aussi héréditaire que la couleur des yeux! Cet affinement de la chevelure, qui se concentre sur le sommet du crâne, touche une femme sur cinq après 40 ans. Pas d’affolement: un traitement local, éventuellement associé à un traitement hormonal anti-androgènes, donne de bons résultats… surtout s’il est entrepris sans tarder! 

Glaucome

Votre mère a un glaucome? Votre fille (comme vous-même, d’ailleurs!) a intérêt à se faire dépister régulièrement dès l’âge de 40 ans. Comme le glaucome est totalement indolore au départ, la personne se fait souvent traiter trop tard — lorsque son nerf optique est définitivement abîmé. Si votre fille se sait à risque, elle pourra réagir à temps. 

Rides

Si votre mère est très ridée, votre fille risque de voir apparaître pattes d’oie, rides du front et rides du lion dès l’âge de 20 ans! Une alimentation riche en vitamines antirides (A, C, E, F), les conseils d’un dermatologue et le recours précoce à certaines techniques de médecine esthétique lui permettront d’inverser la tendance.  

La parodontite

La parodontite (inflammation de la gencive et de l’os alvéolaire), qui entraîne, à plus ou moins long terme, le déchaussement des dents, est en partie héréditaire. Mot d’ordre: hygiène dentaire rigoureuse et visites chez le dentiste.

Double menton

Attention au double menton! En cas de tendance héréditaire à accumuler de la graisse à ce niveau, il faut éviter les postures favorables (sieste en position assise, par exemple) et muscler le menton par la gymnastique faciale

Poids

Dans 70 % des cas, l’hérédité joue un rôle important dans la détermination du poids et la survenue de l’obésité. Si vous et les autres femmes de votre famille avez tendance à stocker un excédent pondéral sur le ventre et des cuisses, par exemple, votre fille en a vraisemblablement hérité. A vous de lui faire comprendre qu’elle n’hérite que d’une tendance, pas de la graisse familiale: rien ne l’oblige à prendre du poids, même aux endroits où vous-même êtes plutôt enrobée! Attention: pour l’aider à se démarquer de votre propre image, prenez le temps de réfléchir aux habitudes alimentaires que vous lui transmettez. Souvent, la similitude de formes entre une mère et sa fille tient moins à l’hérédité qu’à un modèle alimentaire commun!    

Allergies

Dans l’allergie, le risque augmente en fonction des antécédents familiaux: si vous êtes allergique, votre fille court 50 % de risque de l’être aussi — et, si son père l’est également, ce risque grimpe à 80 %! Votre fille souffre de rhinite allergique, comme vous-même et sa grand-mère avant elle? Pensez à la désensibilisation, qui permet d’éviter l’aggravation de la maladie. Le taux de réussite est de 90 %

Cancers

Il y a des familles à cancers — du sein, de l’ovaire ou du côlon, en particulier. Pour votre fille comme pour vous, le mot d’ordre est «dépistage»! Il y a eu coup sur coup plusieurs cas de cancer du sein, par exemple, dans votre famille proche (mère, tantes, sœurs)? Si vous êtes vraiment inquiète, vous pouvez demander un diagnostic prédictif ou présymptomatique, pour savoir si vous risquez de développer vous-même la maladie et si vous pouvez l’avoir transmise à votre fille. Vivre avec 50, 60, voire 80 pour cent de risque d’avoir un cancer n’est pas facile, mais le savoir permet au moins de prendre le cancer à temps, et donc de le guérir! 

L’hypertension

L’hypertension, facteur de risque des maladies cardiovasculaires, est souvent héréditaire. Si jeune que soit votre fille, conseillez-lui de faire mesurer régulièrement sa pression artérielle. 

Mélanome

Il peut y avoir une prédisposition héréditaire aux cancers cutanés. Votre mère a eu un mélanome? Au soleil, votre fille doit redoubler de prudence.  

Arthrose

Certaines formes d’arthrose ont un caractère héréditaire affirmé — notamment l’arthrose des doigts. Heureusement, cette maladie ne fait généralement parler d’elle qu’à partir de 45 ou 50 ans, mais elle peut s’installer dès la vingtaine! Même chose pour l’arthrose cervicale, qui, comme son nom l’indique, concerne la colonn

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)