Héritages et donations: et si on y pensait déjà?

Héritages et donations: et si on y pensait déjà?
Getty Images

Ce n’est pas vraiment le genre de sujet auquel on aime penser. Pourtant, mieux vaut prendre ses précautions tant qu’il est encore temps, pour éviter les mauvaises surprises fiscales…

En Belgique, les droits de succession sont une compétence régionale et sont fixés par la loi. Ils sont calculés en fonction du montant de l’héritage, après déduction des frais de funérailles et des dettes du défunt. Le montant de ces droits dépend à la fois du degré de parenté avec la personne décédée, de son lieu de résidence fiscale, et du montant de l’héritage. Plus l’héritage est élevé, plus le tarif augmente.

La bonne nouvelle: chaque citoyen dispose de nombreuses options pour s’assurer que ses héritiers paieront le moins d’impôts, en profitant de techniques fiscalement intéressantes. La mauvaise: la plupart des Belges préfèrent y penser le plus tard possible. Ce qui fait que beaucoup de familles ne découvrent le montant des droits (et tombent parfois des nues…) qu’après le décès de leur parent. Et si vous mettiez le sujet sur la table?

Lire la suite gratuitement!
Pour un accès illimité à Femmesdaujourdhui.be, créez votre compte gratuitement! Cela vous prendra moins d’une minute, c’est promis.
...

Plus d’infos sur le sujet: testament.be et dons-legs.be

Texte: Johan Lambrechts, adaptation: Stéphanie Ciardiello

Ces articles pourraient également vous intéresser

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)