L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Enquête: Que vivent les femmes aujourd’hui? Alors heureuse?

Les femmes d'aujourd'hui ont bien changé en 80 ans! De plus en plus indépendantes, elles ont atteint un …
Les femmes d'aujourd'hui ont bien changé en 80 ans! De plus en plus indépendantes, elles ont atteint un certain équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Elles prônent fermement la stabilité conjugale (en théorie…). Mais la crise est passée par là et l’inquiétude pointe…

Enquête réalisée par Ipsos du 15 au 22 février 2013, via un panel (en ligne) de 1001 femmes belges francophones âgées entre 18-75 ans.

Alors, heureuses?

87,4 % d’entre vous êtes heureuses (91 % en 2001), heureuses de votre couple (90,6 %), de votre job (76,4 %), et de votre apparence (68 %). C’est l’ancienne génération qui se dit la plus heureuse, à tout niveau, suivie par les plus jeunes. Les 36-55 sont un peu moins optimistes. «Statistiquement, note Bernadette Bawin, les plus de 56 ans ont moins connu les affres du divorce. Elles ont connu les Trente Glorieuses, sont moins touchées par la crise et ont une meilleure pension. Les 36-55 ans, elles, sont en plein dans les remises en question conjugales, les enfants en bas âge ou les ados en crise.»

Petit bémol: s’il fallait changer quelque chose dans votre situation actuelle, vous changeriez votre… situation financière. Ah, la crise, toujours la crise! Pour 18 % des 56-75 ans, on ne change rien: tout est parfait comme ça!

Je ne peux pas vivre sans…

  • Famille         75,5 %
  • Amis   65,5 %
  • Enfants         64,3 %
  • Partenaire 61 %
  • Livres           53,2 %
  • Voiture         50,9 %
  • Musique        50,3 %
  • Internet       50,2 %
  • Ordinateur 45,4 %
  • Animal de compagnie 42,5 %
  • Sexe 41,9 %
  • GSM   41,6 %

Caroline Fontenoy «Moi, je ne peux pas vivre sans… mes proches! Et je suis contente que la majorité ait répondu ça aussi. Ouf, les valeurs fondamentales sont sauves. Et d’un point de vue plus matériel, j’aurais également fait les mêmes choix: GSM, Internet, presse, livres… qui font partie de mon univers et dont j’ai besoin dans mon travail.»

Retrouvez l'enquête dans votre Femmes d'Aujourd'hui du 28 mars 2013.