L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu
ASBL Jouer dehors

Enfants: trop dangereux? Laissez-les faire!

Laisser son enfant jouer avec le feu, un canif ou un javelot? Jamais! Pourtant, il aurait tout à y gagner! C’est le crédo de Gever Tulley, auteur d’un best-seller américain. Voici 5 de ses propositions, à essayer de toute urgence!

En réaction au surprotectionnisme ambiant, Gever Tulley, l’auteur de 50 Dangerous things (you should let your children do)* invite les parents à lâcher du lest. Pour lui, élargir le champ des possibles d’un enfant, notamment en lui permettant de se confronter aux risques, est la meilleure façon de lui apprendre à s’en protéger. «Aide-moi à faire tout seul» était le leitmotiv de Maria Montessori, la grande pédagogue, créatrice de la méthode qui porte son nom. Et c’est exactement ce que propose Gever Tulley. Objectifs? Augmenter l’autonomie de nos enfants, leur confiance en eux, mais aussi leur créativité et la maîtrise de leur environnement. Nous avons sélectionné cinq activités à pratiquer avec votre enfant, dès 6 ans (à vous de juger, selon sa maturité). Une ode à la curiosité, à la découverte et au retour à la nature.

* 50 dangerous things (you should let your children do), Gever Tulley & Julie Spiegler, New American Library («Choses dangereuses (que vous devriez laisser vos enfants faire)»). Pas encore traduit en français, mais vous pouvez visionner des conférences de l’auteur, sous-titrées, sur TED.

  1. Démonter un appareil ménager

Matériel

Appareil hors d’usage, tournevis, pinces, clé à molette, lunettes de sécurité

Procédure

Avec votre enfant, examinez attentivement l’extérieur de l’appareil, puis procédez au démontage, pièce par pièce, avec précaution («Il ne s’agit pas de détruire mais de déconstruire», insiste l’auteur). Analysez chacune d’elles, sa connexion avec les autres; essayez d’imaginer sa fonction, faites des recherches si nécessaire. Lorsqu’il n’est plus possible d’isoler quoi que ce soit, à votre enfant de créer sa propre machine, avec ou sans votre aide.

Bénéfices

Selon Gever Tulley, démonter un appareil, c’est accéder à un univers fascinant, trop souvent réservé aux spécialistes. En tentant de démêler les mécanismes, de deviner les fonctions des pièces, l’enfant réalise qu’il peut comprendre même les choses complexes en cherchant un peu. Cela développe son sens de l’analyse, son intérêt pour les sciences, sa curiosité et sa créativité.

Précautions

Certains appareils ne peuvent être démontés sans l’aide d’experts (frigos, vieux téléviseurs à lampe, par exemple). Lisez les avertissements et renseignez-vous si vous avez un doute. Portez des lunettes de sécurité et soyez prudent lorsqu’un mécanisme contient un ressort comprimé.

2. Tailler un bout de bois

Matériel

Morceau de bois, canif ou couteau suisse, patience.

Procédure

Vous pouvez pratiquer cette activité en même temps que votre enfant pour vous sentir plus à l’aise. Exercez-vous ensemble à ouvrir, fermer et verrouiller la lame. Choisissez un morceau de bois tendre (pin, tilleul…), posez le milieu du tranchant sur le bois et orientez la lame de sorte qu’elle y entre légèrement. Appliquez une pression latérale pour faire avancer le couteau, et exercez-vous, encore et encore.

Bénéfices

Apprendre à manier un couteau suisse ou un canif est un must pour Gever Tulley, qui encourage les parents à en offrir à leur enfant dès qu’il aura prouvé qu’il peut en faire un usage responsable. Tailler le bois développe la motricité fine, demande de la maîtrise de soi, de la patience et de la persévérance. Cela responsabilise l’enfant et lui permet de développer une vraie conscience de lui-même. Enfin, il s’agit d’une activité méditative qui requiert concentration et attention.

Précautions

Veillez à être seul dans votre zone de travail. Verrouillez toujours la lame. Gardez-la bien aiguisée. Coupez toujours vers l’extérieur de votre corps.

 

3. Jouer avec le feu

Matériel

Réservoir d’eau, herbes sèches ou papier froissé, bois mort de différentes tailles, allumettes ou briquet.

Comment procéder?

Choisissez ensemble un emplacement adéquat, collectez les matériaux et entourez votre foyer de pierres (cela limite le risque d’embrasement et protège le feu naissant d’un vent trop fort). Posez les matériaux les plus inflammables sur les fondations et mettez-y le feu, en ajoutant progressivement du bois plus gros.

Bénéfices

En jouant avec le feu, l’enfant découvre ses principes de base (prise d’air, combustion, échappement) et apprend comment le maîtriser. Se voir accorder la confiance d’un adulte face à quelque chose d’aussi potentiellement dangereux responsabilise l’enfant, lui donne un sentiment de fierté et rend les sciences bien plus attrayantes.

Précautions

Certains règlements locaux interdisent les feux de camp (risque d’incendie ou de destruction d’espèces animales et végétales). Choisissez un endroit aéré pour éviter l’intoxication et préparez suffisamment d’eau. N’oubliez pas que vous êtes responsable de votre feu jusqu’à ce qu’il soit complètement froid.

 

4. Grimper aux arbres

Procédure

Choisissez ensemble un arbre (idéalement aux branches feuillues, uniformément espacées et faciles à atteindre). Prenez votre temps et élaborez un plan de grimpe. Commencez par escalader quelques branches et redescendez avant d’aller trop haut (la descente est plus compliquée). Prenez votre temps et observez où vous mettez mains et pieds (centrez la branche sous votre voûte plantaire). Une fois en haut, adossez-vous au tronc et profitez de la vue!

Bénéfices

Cette activité permet d’observer de près un arbre, sa structure, d’en ressentir la force… Elle procure un sentiment de liberté et de fierté, invite à se dépasser. Elle sollicite l’esprit logique et la motricité, stimule l’intellect et la représentation mentale en 3D.

Précautions

Restez près du tronc (l’extrémité des branches est moins solide). Ne vous hissez pas sur une branche trop éloignée (pas plus haut que le torse). Restez en permanence concentré et attentif.

5. Lancer un javelot

Matériel

Un long bâton droit (un peu plus long que vous), assez rigide et pas trop lourd.

Procédure

Tenez le javelot par son centre de gravité (pour le trouver, posez le javelot sur votre paume tournée vers le haut jusqu’à ce qu’il soit en équilibre). Portez-le à hauteur d’oreille. Faites trois pas rapides, posez le pied opposé à la main qui porte le javelot et lancez lorsque votre corps pivote au-dessus du pied d’appui.

Bénéfices

S’entraîner au lancer stimule les lobes frontal et pariétal, ayant trait à l’acuité visuelle, la compréhension en 3D et la résolution de problèmes structurels. Le lancer est une combinaison de capacités analytiques et physiques, qui aide en outre à développer la capacité d’anticipation, l’attention et la concentration.

Précautions

Assurez-vous que personne ne peut faire intrusion dans votre zone cible et veillez à ce que la tige de votre javelot soit lisse pour ne pas vous blesser.

Pour aller plus loin

Jouets

  • Caisse à outils traditionnelle en bois, Moulin Roty 14 outils de grands adaptés aux mains d’enfants, à utiliser sous la surveillance d’un adulte.
  • Panoplie de sculpture sur bois et établi pour enfants, Haba.

Livres

  • 365 activités en plein air, Jamie Ambrose, Gallimard Jeunesse
  • Le manuel du jeune aventurier, Claude Lux, éd. Vigot

Vous avez peur de vous lancer seule?

L’asbl Jouer dehors! organise ateliers, anniversaires et autres activités. Le but? Encourager les enfants à bouger et jouer dehors et à créer leurs propres cadres imaginaires.

Texte: Marie Bryon