Blocus: les astuces d’un pro pour aider mon ado à étudier

Blocus: les astuces d'un pro pour aider mon ado à étudier
© Getty Images

Le blocus est une période importante pour les étudiants, une sorte de marathon de révision dont la ligne d’arrivée est la réussite des examens. Un expert en méthode de travail nous explique comment aider les ados à étudier correctement.

On y est! L’heure du blocus a sonné pour les étudiants. Une période qui peut être éprouvante, particulièrement pour les élèves de première et de deuxième année découvrant à peine les joies mais surtout les difficultés des études supérieures. Et s’il est vrai que les étudiants “bloqueurs” sont de grands ados – ou parfois carrément des adultes – autonomes, leurs parents peuvent leur être d’un grand soutien. Selon Mathieu Vrancken, ancien professeur et surtout fondateur de la “Student Academy”, une ASBL proposant du soutien scolaire sur mesure pour les élèves de 6 à 25 ans (ou plus), les parents jouent effectivement un rôle prépondérant dans la manière dont les ados organiseront et vivront leur blocus. Ils nous donnent quelques conseils.

Quel est l’enjeu du blocus?

Pour aider son ado sans en faire trop, il est utile de comprendre l’enjeu exact de cette période de blocus: “En théorie, le blocus est une période durant laquelle les étudiants rassemblent les notes prises en cours et les résumés faits pendant l’année. Des notes qui leur permettront de synthétiser la matière vue et de bien préparer leurs examens”, nous explique Mathieu Vrancken.

“Travailler pendant l’année, c’est 50% du travail de mémorisation”

L’expert précise d’ailleurs qu’un élève qui a pris le temps de bien résumer sa matière après l’avoir vue en cours a déjà fait 50% du travail: “On dit que pour qu’une matière soit mémorisée durablement, il faut l’étudier cinq fois. C’est de cette façon qu’on va entretenir l’info dans la mémoire et pouvoir la ressortir plus facilement pendant un examen, et ensuite sur le terrain! Entendre l’information en cours et la travailler après coup en faisant un résumé, c’est déjà la moitié du travail de mémorisation fait, puisqu’il ne restera qu’à regrouper les résumés et en faire une synthèse globale à étudier les jours qui précèdent l’examen. Le problème, c’est que bien souvent, les étudiants n’ont pas tous été aussi disciplinés, et se retrouvent lors du blocus avec une grosse masse de travail… Ce qui fait de cette période une véritable course contre la montre qui peut faire perdre pied”.

Comment aider mon ado en période de blocus?

Ce qui est certain, c’est qu’on ne peut ni étudier ni passer l’examen à la place de son enfant. Par contre, on peut avoir un rôle de soutien et être une aide en termes d’organisation, de même qu’une oreille attentive. Notre expert nous explique comment.

1. Proposer à son ado de travailler sa concentration

Selon le spécialiste en méthode de travail, la qualité de l’étude dépend principalement de la qualité de concentration d’un étudiant. Raison pour laquelle il conseille de tester avec l’adolescent sa capacité à se concentrer. L’exercice est assez simple: “Pendant 15 à 20 minutes environ, on laisse l’ado étudier librement. Une période pendant laquelle on lui demandera une seule chose: de mettre une barre sur une feuille dès qu’il se déconcentre, et la raison de cette déconcentration. L’idée est d’ensuite analyser les distractions rencontrées, et d’y trouver des solutions”. Voici quelques exemples courants:

  • Le bruit: on peut lui proposer un casque anti-bruit ou des boules quies pour s’isoler. Votre ado a besoin de musique de fond? On évite les chansons et on privilégie des morceaux sans textes, ou encore de la musique calme de type méditation, classique ou autre.
  • Le smartphone: ce joujou bien utile est une incroyable source de distraction! Plusieurs solutions possibles: on le met en mode “avion”, on l’éteint ou on établit, avec l’accord de l’étudiant, un horaire durant lequel il lui sera retiré, afin de ne pas le tenter.
  • Les pensées personnelles: les histoires de cœur ou autre dispute avec l’un ou l’autre peuvent empêcher les grands adolescents de se concentrer. Si cela arrive à votre enfant, proposez-lui d’identifier le problème qui le turlupine, de l’écrire sur un papier ainsi que la solution à apporter. Un petit truc qui permet au cerveau de passer à autre chose… et d’être à nouveau disponible pour étudier!
  • La fatigue: un étudiant fatigué ne sera pas capable de se concentrer correctement. Veillez donc à ce qu’il aille se coucher à une heure raisonnable, mais aussi qu’il étudie  ailleurs que dans son lit, et qu’il soit actif dans son étude: on privilégie la position assise, comme en classe.

Lors de ce test, vous pouvez aussi proposer à votre ado de répondre à un petit questionnaire ayant pour but de connaître son profil de perception sensorielle. Un test qui lui permettra de mieux cibler son profil d’apprentissage, et donc la manière la mieux adaptée de travailler sa mémoire.

2. L’aider à établir un horaire de travail clair

Avoir un horaire de travail l’aidera à avoir une vision claire du travail accompli et à accomplir. N’hésitez pas à lui donner un coup de main pour établir son planning, qui doit comporter: une heure de début et de fin de travail, des pauses et les cours à présenter en examen. Attention, il est primordial que votre ado se tienne à ce planning préétabli pour avancer dans sa matière, mais aussi ne pas trop stresser à mesure que les examens approchent.

Votre ado ne sait pas combien de temps il lui faudra pour assimiler la matière? Laissez-le travailler pendant une heure environ, et voyez ensemble le nombre de pages étudiées. Il vous suffira de pondérer pour établir un planning réaliste.

3. Lui apprendre à synthétiser

Résumer et synthétiser et essentiel pour assimiler la matière. Selon Mathieu Vrancken, “cela permet de créer des liens entre les chapitres, de réveiller l’intellect et de vivre la matière, ce qui aidera à l’assimiler”. Pour l’expert, il est utile de d’abord résumer chaque chapitre du cours. Des résumés dans lesquels on évite d’écrire de trop longues phrases, pour utiliser plutôt des mots et phrases clés, des schémas et des formules importantes.

La synthèse va, quant à elle, faire le lien entre tous les chapitres et les mettre en perspective. “Je conseille aux étudiants de se projeter lorsqu’ils synthétisent, en imaginant le type de questions que pourrait poser le professeur. Pour y arriver, il est par contre primordial d’avoir été aux cours!”

4. Le rassurer

Votre ado stresse trop? Apprenez-lui à diminuer son angoisse en méditant, en faisant des exercices de respiration en pleine conscience, en lui proposant une petite séance de yoga ou autre. Les fleurs de Bach et autres compléments alimentaires à base de magnésium sont aussi recommandés par le directeur de la Student Academy. Et n’oubliez pas d’être indulgent avec lui, en lui rappelant qu’on a tous le droit d’échouer, et que cela fait aussi partie de l’apprentissage.

5. Lui préparer des repas sains

Ce n’est un secret pour personne: les étudiants ne se nourrissent pas toujours très sainement. Et pourtant, avoir une alimentation équilibrée est vraiment important selon l’expert, qui compare les bloqueurs à des marathoniens. “Comme les sportifs, les étudiants en blocus ont besoin de se nourrir sainement: on évite les boissons sucrées et/ou énergisantes, le fast-food et la nourriture trop grasse pour privilégier des repas riches en fibres, en légumes, en fruits et en protéines afin d’avoir un apport varié en vitamines et minéraux. On vous explique d’ailleurs quels aliments boostent la mémoire dans cet article.

6. Programmer des petites activités sympas

Prendre des pauses durant cette période de blocus est aussi important que d’être bien concentré pendant les sessions d’étude. Pour aider un étudiant à s’aérer l’esprit, l’idéal est de lui programmer des petites pauses sympas: une petite balade à pied ou à vélo, un peu de sport, un petit lunch sympa, une virée en ville… L’idée est de vraiment décrocher des études et penser à autre chose.

Que faire si mon ado procrastine?

Votre ado galère à faire ses synthèses et étudier? Il procrastine et vous n’arrivez pas à lui faire entendre raison? Peut-être faudrait-il penser à décharger cette charge mentale dans les mains d’un expert en méthode de travail. Mathieu Vrancken nous explique: “Notre académie propose du soutien aux étudiants en blocus. Cela peut se faire de deux manières: soit par le biais d’un professeur particulier, qui vient en aider aux ados dans l’organisation du planning, dans la manière la plus pertinente d’étudier par le biais de trucs et astuces utiles. C’est un suivi qui peut être très complet! Soit par l’adhésion au blocus assisté, qui est un programme très complet d’étude où l’on accueille 10 étudiants par classe, qui seront ensemble 8 heures par jour, assisté d’un professeur spécialisé dans leur branche. On y réalise un planning, on propose des techniques concrètes pour améliorer la performance à l’étude et on interroge régulièrement les participants. Un vrai plus pour les bloqueurs qui n’arrivent pas à s’y mettre seuls”. Plus de renseignements sur le blocus assisté sur le site de la Student Academy.

Plus de conseils pour les parents d’ados

Vous ne voulez rien louper de nos news mode, beauté, déco, voyages? Vous cherchez des conseils psycho, sexo, santé pour être au top en tant que femme et/ou que maman? Suivez-nous sur Facebook et Instagram et inscrivez-vous à notre newsletter

 

Voici le contenu inséré d'un réseau de médias sociaux qui souhaite écrire ou lire des cookies. Vous n'avez pas donné la permission pour cela.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)