Vous pensez que les vieux couples ne se font plus de baisers langoureux? Vous avez tort!

Vous pensez que les vieux couples ne se font plus de baisers langoureux? Vous avez tort!
Unsplash © Devon Divine

Les premiers rendez-vous amoureux se soldent souvent par des baisers langoureux pour faire durer le plaisir d’être à deux… Mais plus les années passent et plus ces baisers se modifient, pourquoi donc?

S’embrasser langoureusement, ou plus communément « se rouler une pelle », ne se fait plus aussi fréquemment chez certains couples après plusieurs d’années passées ensemble. Du moins, c’est ce que l’on pense. Héline Zabeau, psychologue et sexologue, nuance nos (fausses) croyances.

Qu’est-ce qu’un baiser langoureux?

« Le tout est d’abord de définir ce qu’est un baiser fougueux, et ça, chaque couple a sa propre définition. Mais ce qui est certain, c’est qu’un baiser langoureux ne veut pas systématiquement dire ’embrasser avec la langue’. Il y a tellement de capteurs sensoriels au niveau de la bouche, que le simple fait d’avoir des lèvres qui se cherchent, qui jouent, sans pour autant mettre la langue est un bisou langoureux et hyper intensif. Un bon baiser amènera du désir, de l’excitation, de la lubrification… C’est normal puisque vous lâchez de l’ocytocine (hormone de l’attachement) à ce moment-là », explique Héline Zabeau. « Après, on ne va pas se mentir, un beau baiser avec la langue en dit long… (rire) ».

Les gens évoluent, le couple évolue

Un baiser langoureux à 15 ans ne sera pas le même à 30 ans et ne signifiera pas la même chose. « Avec les années, les gens évoluent et la relation, la sexualité, c’est pareil. Avec le temps, elles changent. Comme pour tout, les goûts d’une personne se modifient et donc l’intention que l’on met dans un baiser change aussi. Avec l’âge, on a parfois l’impression de ne plus faire de longs bisous langoureux, mais en fait si, ils ont lieu dans certaines conditions ».

Un baiser n’est pas l’autre

Il existe différentes formes de baiser. « Il y a le petit smack pour se dire bonjour ou lorsque l’on se quitte, on appelle ça le baiser rituel », précise la sexologue Héline Zabeau. Ils sont super importants pour l’intimité du couple. « En fait, le couple, c’est un peu comme une maison. Si elle a de bonnes fondations, et donc que le couple s’entend bien, que les partenaires sont sur la même longueur d’onde, qu’ils ont les mêmes valeurs… on se dit que ça va fonctionner. La maison va tenir, elle n’a, a priori, pas de soucis. En entrant à l’intérieur, on se rend compte qu’elle est bien, mais qu’il y a très peu de décoration. Et cette dernière représente les rituels d’intimité. Une maison solide mais sans décoration, il lui manque quelque chose. C’est pareil pour le couple, s’il n’y a pas tous ces rituels d’intimité (les bisous du matin et du soir par exemple), le couple ne sera pas fini ».

À côté de ces baisers rituels, il y a ceux que l’on peut qualifier de plus intenses, qui montrent qu’il y a du désir pour la personne. « Si votre moitié revient de chez le coiffeur ou qu’elle est bien habillée… Vous allez peut-être lui faire un bisou plus langoureux, y mettre plus d’intensité ».

Un bisou intensif envoie un signal

Un beau baiser en dit long sur l’état d’esprit du conjoint. « Vous êtes un soir chez vous, vous avez envie de votre moitié, vous allez lui montrer de l’intérêt et faire des baisers avec davantage d’intensité, mais surtout avec une intention derrière. Ce bisou, c’est une manière d’envoyer un message ». Le baiser est en lien avec le toucher, et comme les caresses, il y a différentes intentions.

Est-ce que l’homme a plus envie qu’une femme de baisers langoureux?

« Non bien sûr. L’appétit sexuel dépend de la personne et non du genre. Le tout est de parvenir à trouver un équilibre au sein du couple que ce soit amoureusement, sexuellement, au quotidien, etc. ».

Et puis évidemment, tout dépend du moment où est donné ce baiser fougueux. « Un baiser, ça se fait dans un contexte. Si vous êtes en train de télétravailler, c’est sûr que ce n’est pas le meilleur moment pour un beau baiser, l’envie n’y sera pas », conclut Héline Zabeau, sexologue et psychologue.

Pour résumer l’histoire du baiser: tout dépend de l’intention que l’on met dans un bisou, du contexte dans lequel on le donne et puis du type de relation que l’on entretient. Mais une chose est certaine, ne vous en privez pas si vous en avez très envie tout le deux. Cela peut débouler sur de belles choses…

On continue de vous parler d’amour dans ces articles

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardinmaisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)