Réveiller son conjoint en pleine nuit pour une partie de jambes en l’air: bonne ou mauvaise idée?

Réveiller son conjoint en pleine nuit pour une partie de jambes en l'air: bonne ou mauvaise idée?
Getty Images

On est en pleine nuit, votre conjoint est profondément endormi tandis que vous luttez contre l’insomnie. Quand soudain vous vient une idée en tête: réveiller votre chéri pour faire l’amour. Vous avez peur de perturber le sommeil de votre chéri? Selon une étude réalisée par l’application sociale belge Twoo, vous devriez sauter le pas!

Avec cette chaleur, pas facile de passer une bonne nuit de sommeil. L’application sociale belge Twoo a interrogé 7500 Belges sur leurs habitudes de sommeil. Il ressort de cette enquête que, malgré la mauvaise qualité des nuits passées sous ces fortes chaleurs, les hommes ne sont pas réticents à l’idée d’être réveillés pour une partie de jambes en l’air.

Dormir ou faire l’amour, faut-il choisir?

79% des hommes ont déclaré que leur partenaire pouvait les réveiller à n’importe quelle heure pour une nuit d’amour. Les femmes sont quant à elles un peu moins réceptives aux ébats nocturnes. Seules 56,1% des femmes interrogées trouvent agréable d’être réveillées pour des baisers ou caresses. 42% d’entre elles ont cependant ajouté que cela dépendait de leur humeur. Attention messieurs à bien choisir votre moment!

Les habitudes de sommeil des Belges

Outre la question des rapports sexuels nocturnes, l’enquête de Twoo a permis de révéler quelques différences frappantes entre les habitudes de sommeil des hommes et celles des femmes:

  • Les femmes belges rencontrent plus de problèmes de sommeil que les hommes: 46,1% des femmes ont déclaré souffrir régulièrement d’insomnie. Chez les hommes, ce pourcentage ne s’élève qu’à 29,1%.
  • En outre, les hommes semblent moins dérangés par les ronflements de leur partenaire. En effet, 71,4% des hommes interrogés ont avoué qu’ils partageraient sans problème leur lit avec une personne qui ronfle. 41,9% des femmes refusent catégoriquement de dormir avec un ronfleur.
  • Constat surprenant, près d’une femme belge sur cinq (18%) a avoué dormir avec un ours en peluche, contre 5,7% des hommes.

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)