« Dirty talk » ou l’art de parler crûment au lit

"Dirty talk" ou l'art de parler crûment au lit
Getty Images

Parler durant un rapport sexuel n’est pas une chose facile ou peut vite tourner au désastre! Voici quelques petits conseils pour que votre « dirty talk » (l’art de parler au lit crûment) soit réussi!

Le « dirty talk », un art pas si inné et pas si facile qu’il n’en a l’air. Glisser des mots doux à l’oreille de son partenaire passe encore, mais lui dire des mots un peu « olé olé » est une autre affaire. Pourtant, l’art de dire des mots crus durant l’amour peut mettre du piment dans les relations sexuelles d’un couple.

Que dire?

Le « dirty talk » peut rapidement faire l’effet inverse que celui espéré. Si vous vous forcez trop, cela peut vite ressembler à une mauvaise scène de film porno. Pour une première et pour être sûre de ne pas faire un (trop) gros faux pas, optez pour le simple « oh oui ». Votre partenaire comprendra que vous appréciez le moment. Si parler durant vos ébats n’est pas quelque chose que vous pratiquez, ces deux mots pourront faire leur petit effet. Ensuite, n’hésitez pas à donner des indications sur ce que vous avez envie ou à l’inverse, exposez-lui ce que vous allez lui faire, tout ça au creux de l’oreille. Généralement, ces propos émoustillent rapidement les hommes. Si jusque là, il n’y a eu aucun accro et que cela vous tente, vous pouvez opter pour des mots plus crus.

Le « dirty talk » ne se fait pas uniquement au lit. Vous pouvez déjà commencer dans le fauteuil, devant la télé, une belle manière de faire monter la température au sein de votre couple. Mais encore une fois, allez-y doucement!

À éviter

Après les conseils? Voici également quelques mots ou attitudes à éviter pour que votre « dirty talk » ne vole pas en éclats au bout de quelques secondes. Tout d’abord, gardez un ton naturel. Prendre une voix étrange pourrait effrayer votre conjoint. Ensuite, utilisez des mots simples pour nommer vos parties intimes, on évite les « zezette », « quèquette » ou tous autres mots du genre. Ne foncez pas directement tête baissée en utilisant des mots très crus, surtout si vous ne l’avez jamais fait auparavant. Votre partenaire pourrait prendre peur. Le « dirty talk », c’est à double tranchant: ça passe ou ça casse. Donc restez soft les premières fois et observez comment réagit votre conjoint. Mais si vous n’essayez pas, vous ne saurez jamais…

Ces articles sexo pourraient également vous plaire

Pour être au courant de toute nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)