Couple: voici la raison qui vous pousse à rester enfermée dans une relation qui vous rend malheureuse

Couple: voici la raison qui vous pousse à rester enfermée dans une relation qui vous rend malheureuse
Getty Images

Vous vous sentez malheureuse en couple, sans pour autant parvenir à y mettre un terme? Selon une étude de l’université de l’Utah, aux États-Unis, cela pourrait bien provenir du fait que vous êtes une personne altruiste. Explications.

Entre votre homme et vous, rien ne va plus. La magie des premiers instants a laissé place au chagrin, à l’amertume, à la rancoeur ou même à l’indifférence… En bref, votre relation ne vous apporte plus rien de positif et vous rend malheureuse. Mais alors, comment expliquer le fait que vous ne parveniez pas à vous séparer de votre conjoint? Selon une étude américaine, il serait question… d’altruisme!

La peur de blesser l’autre

Rompre avec la personne qui a partagé notre vie pendant quelques mois ou quelques années est une décision extrêmement difficile à prendre, même quand on sait pertinemment qu’il s’agirait de la meilleure chose à faire. Des chercheurs de l’université de l’Utah, aux États-Unis, ont tenté d’expliquer ce comportement, qui est souvent mal perçu par nos proches. Selon les scientifiques, les personnes qui restent dans une relation qui les rend malheureuses le font par altruisme. Si elles ne parviennent pas à rompre, c’est parce qu’elles sentent que l’autre entretient une forme de dépendance envers elles. Par peur de blesser leur partenaire, elles préfèrent donc faire passer son bien-être avant le leur.

Un partenaire très investi

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont mené deux expériences pendant deux mois. La première a été réalisée sur un panel de 1348 personnes en couple depuis plus de 10 semaines, et la seconde sur 500 participants qui envisageaient de rompre. « Quand les personnes sentaient que leur partenaire était très investi(e) dans la relation, elles étaient bien moins enclines à mettre un terme à l’histoire », explique l’auteure de l’étude, Samantha Joel.

Surestimer les besoins de l’autre

Et de poursuivre: « C’est vrai même pour ceux qui ne s’impliquent pas vraiment dans la relation ou qui n’en sont pas satisfaits. De manière générale, on ne veut pas blesser l’autre et on prend en compte ses envies ». Mais « la perception des besoins de son partenaire peut être erronée », ce qui implique que « la personne surestime la dépendance de l’autre et la douleur que lui infligerait la rupture ». Soyons rationnels, se priver de bonheur pour préserver le bien-être de l’autre n’est pas une bonne solution. Ce type d’attitude ne fera que causer davantage de dégâts.

Bien sûr, il existe des tas d’autres raisons qui nous conduisent à rester dans une relation malheureuse. L’important est d’apprendre à s’écouter, être consciente de ses limites et de sentir libre d’aimer ou, justement, de ne plus aimer.

Ceci pourrait également nous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)