Testé (et approuvé): le Diagnôstic teint de Lancôme

Testé (et approuvé): le Diagnôstic teint de Lancôme
© Lancôme
Trop clair, pas assez doré, carrément orange… la quête du bon fond de teint peut prendre du temps. Sauf si, comme moi, vous suivez les conseils du très surprenant test Lancôme.
On parie?

Avant – au siècle passé – je choisissais mon fond de teint en fonction de son nom (genre Miel, Caramel et autre Cannelle), pourvu qu'il évoque un hâle "retour d'Ibiza" (mais ça, c'était avant).

Grâce aux précieux conseils des make-up artists que j'ai pu rencontrer je sais désormais que:

  • un fond de teint , ce n'est PAS pour avoir l'air bronzée. JAMAIS.
  •  un fond de teint, c'est la toile de fond d'un teint parfaitement unifié, avant tout autre maquillage (blush, poudre de soleil pour avoir bonne mine, etc.)
  • un fond de teint se choisit donc de la même couleur que celle de sa carnation naturelle. Trop clair, il donne l'air malade. Trop foncé, il peut donner l'air 10 ans plus vieille sans avoir rien vu venir.

Reste à le choisir parmi les dizaines et dizaines de teintes et  textures différentes … du liquide le plus lightissime au compact le plus couvrant.

C'est là que Lancôme débarque, avec son expertise en fonds de teint qui n'est plus à démontrer et… son quiz simple comme tout

 

En quelques clics, on détermine sa carnation (teint clair mais mat pour moi)

 

 

on précise son envie de résultat (naturel et couvrance moyenne pour moi, merci)

 

 

 

et… bim! Il nous propose une (ou deux) teintes et références.
Dans mon cas, le Teint Miracle dans sa teinte 02 Lys Rosé, un des best sellers de la marque, d'ailleurs.

Quoi? Une teinte si claire? Avec du rosé alors que je rêve de teint doré? Eh bien c'est PILE ce qu'il me faut (du moins en hiver, sans mon hâle des vacances). ça marche. CQFD en photo… je suis fan de cet éclat naturel… salutaire les jours de petite mine!

 

 

 

A votre tour! Faites-moi part de vos impressions!

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)