Emilie like: les extensions de cheveux Quikkies

Emilie like: les extensions de cheveux Quikkies

Un rêve de longue date se réalise: la pose d’extensions de cheveux. Nulle envie de longueurs kilométriques ni de mèches roses… juste apporter structure et volume à mes cheveux fins. Le point en questions avec les extensions “Quikkies” signées Hairdreams.

Comble de la frustration: les premières techniques d’extensions avec points de jonction en kératine m’étaient formellement déconseillées: trop de risque de dommages lors de leur retrait… mes cheveux fins ont besoin de tout sauf d’être sacrifiés. Quant aux extensions “d’un soir”, j’ai rarement trouvé le “clip” d’attache qui soit discret ou fiable.

Bim! En découvrant l’existence d’une nouvelle génération d’extensions adhésives, tous les espoirs étaient permis. J’ai rendez-vous au salon Michaël Siméon de Woluwe-Saint-Lambert pour expérimenter la technique.

Le principe

Sur de fines bandes adhésives, recouvertes d’une microfibre très légère, sont collés des cheveux (naturels) de longueur variable (20 à 50 cm) et de couleurs différentes (parfois plusieurs nuances mélangées pour un effet “balayage fondu” des plus naturels).

Le making-of

L’avant au naturel: sur mes cheveux mi-longs et fins, je réclame un peu de densité, surtout sur les côtés.

Chaque extension consiste en réalité en deux bandes adhésives qui se déposent en “sandwich” autour d’une mèche de cheveux naturels. Ici, la première face.

Et la seconde face. Avec des cheveux volontairement plus blonds pour créer un effet “balayage fondu” raccord à mon balayage de départ.

Souples et discrètes (mon exigence numéro 1!), six extensions en tout seront appliquées (donc 12 mèches). Deux sur les côtés, une juste au-dessus de chaque oreille. Les plus ambitieuses demandent des mèches sur tout le contour de la tête pour un effet “crinière”!

Bien sûr, quelques coups de ciseaux s’imposent: pour raccourcir les extensions, si souhaité et surtout se fondre harmonieusement dans la coupe.

Cette fois, ça y est: j’ai gagné en matière, en masse… j’ai enfin des cheveux “partout”, sans avoir l’air de tricher!

Avec un wavy, par ici le volume!

Attachés en queue-de-cheval avec un minimum de consistance et de structure.

Combien ça coûte?

À partir de 95€ pour 6 mèches (réutilisables). Idéalement, il en faut 12 pour étoffer de façon spectaculaire l’ovale et les contours du visage. On y rajoute la main d’œuvre du salon (à discuter au préalable).

Et l’entretien?

Comptez ± 100€. À l’instar d’une colo ou d’un balayage, il est conseillé de passer toutes les 6 à 8 semaines à son salon pour procéder au repositionnement des mèches qui sont descendues en suivant la croissance naturelle des cheveux. Un budget “cheveux” éventuellement supplémentaire pour certaines mais avec la garantie de savourer une chevelure vraiment plus épaisse et/ou longue.

Et si j’en ai (momentanément) marre?

Pas de problème. Une fois retirées, on les garde jusqu’à la prochaine envie sachant que les extensions ont une durée de vie d’environ un an, selon le soin qu’on leur a apporté (n’oublions pas qu’il s’agit de cheveux naturels).

Pour des inspirations de coiffures (avec ou sans extensions), découvrez notre dossier de “tendances coiffures” dans le magazine Femmes d’Aujourd’hui en libraire dès ce 20 février.

Plus d’articles pour vos cheveux!

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, jardin, maison, parentalité, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)