Beauté: on a testé 10 “must have” cosmétiques

Beauté: on a testé 10 “must have” cosmétiques
Sur la planète «cosméto», ils règnent en maîtres. Pour leurs textures affolantes, leurs prouesses high tech ou leur efficacité plébiscitée par des millions de femmes.
Forcément, ça nous a donné envie d’essayer!

 

Face à la déferlante de nouveautés, certains cosmétiques règnent en maîtres dans leur "clan". Soins, maquillages, vernis…ils se vendent parfois à raison d'un exemplaire toutes les 5 ou 10 secondes partout dans le monde!

Photo de famille et descriptions "sous la loupe":

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 La palette 5 Couleurs de Dior

 La palette 5 Couleurs de Dior

Véritable «dressing» du regard, cette palette offre depuis 1987 une infinité de maquillages différents.
Pourquoi elle? Parce qu’au-delà de la qualité des pigments et de leurs effets somptueux (irisés, pailletés, satinés, mats), la 5 Couleurs suit la tendance dasn un esprit très «couture”.
(60,58 €; en parfumerie).

2 Le mascara Hypnôse de Lancôme

Le mascara Hypnôse de Lancôme

Il y a 10 ans, Lancôme imagine un mascara offrant un volume insensé et une définition parfaite, cil à cil. Depuis, il se décline en plusieurs modèles aux promesses différentes.
Pourquoi lui? Parce que, oui, ce mascara a tout pour lui: de sa brosse brevetée aux poils «Sensors» (anti-adhérents) à sa formule Soft Sculpt dont les cires émollientes enrobent les cils et les allongent à l’infini, sans paquets.
(A partir de 28 €; selon la gamme; en parfumerie).

3 Les petites Boîtes rondes de Bourjois

 Les petites Boîtes rondes de Bourjois

En 1863, la maison Bourjois lance les premiers fards de grimage destinés aux comédien(ne)s de théâtre. Au fil des ans, la gamme s’élargit mais le look reste le même: une petite
boîte ronde qui, du carton coloré passe au plastique en 1950.
Pourquoi elles? Parce que leur formule (quasi)inchangée incarne la perfection: une texture veloutée, un dosage de pigments parfait et ce parfum de poudre de rose reconnaissable entre mille.
(±11 €; à l’Inno, chez Di, Ici Paris XL et en parfumerie indépendante).

4 L’illuminateur Touche Eclat d’Yves Saint Laurent

L’illuminateur Touche Eclat d’Yves Saint Laurent

Yves Saint Laurent invente en 1992 ce véritable boosteur de teint qui illumine les zones d’ombres, là où le visage accuse la fatigue (contour de l’oeil, sillons nasogéniens, contour de la bouche…).
Pourquoi lui? Parce qu’il est surdouer dans l’art de marier texture fondante et pigments réflecteurs de lumière. On comprend l’engouement des stars et maquilleurs pros pour ses miracles sur les mines «jetlaguées»
(37,50 €; en parfumerie).

5 La Terracotta de Guerlain

 La Terracotta de Guerlain

Il y a tout juste 30 ans, une poudre de soleil voyait le jour et avec elle une promesse séduisante: «3 semaines de bronzage en 3 secondes». Le succès est immédiat.
Pourquoi elle? Parce que l’adage «mille fois copiée mais jamais égalée » est fait pour elle. On l’adopte – à vie – pour sa poudre qui offre un résultat «peau nue» et un hâle sur mesure.
(A partir de 44 € selon la gamme; en parfumerie).

6 Les shampooings Elsève de L’Oréal Paris

 Les shampooings Elsève de L’Oréal Paris

Dès leur création (il y a plus de 40 ans), les shampooings Elsève ont marié les pouvoirs d’actifs performants à des textures sensorielles pour répondre aux besoins (et envies!) des femmes.
Pourquoi eux? Parce que chacune trouve au moins SON shampooing sur mesure. Reconstituant, nourrissant, raviveur de couleurs, booster de brillance…
(3,99 €; en grande distribution).

7 Le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder

Le sérum Advanced Night Repair d’Estée Lauder

Dès 1982, le sérum Advanced Night Repair s’impose comme une innovation en envisageant le
rajeunissement de la peau par sa réparation chaque nuit face aux dommages causés le jour (stress, UV, pollution…).
Pourquoi lui? Parce qu’avec ce soin (enrichi en acide hyaluronique et antioxydants), il se passe vraiment «quelque chose»: une peau repulpée pour certaines; un teint plus lumineux ou un grain de peau plus serré chez d’autres… Le sérum adulé par des millions de femmes ne laisse aucun épiderme indifférent.
(80,69 €/30 ml; en parfumerie).

8 Les vernis OPI

 Les vernis OPI

Nés en 1989, les vernis à ongles OPI se déclinaient déjà en plus de 300 coloris. Sa très créative co-fondatrice Suzi Weiss-Fischman signe chaque année deux
collections saisonnières et plusieurs collections limitées.
Pourquoi eux? Parce qu’à ce jour aucun autre vernis ne peut se vanter d’un tel rapport qualité/prix/tendance/choix-de-couleurs. Toute «nailista» qui se respecte approuvera… (14,80 €; infos sur www.opi-belgium.be).

9 L’Huile Prodigieuse de Nuxe

L’Huile Prodigieuse de Nuxe

Créée en 1991, l’Huile Prodigieuse de Nuxe bouscule les codes de la cosmétiques: parce qu’elle est de texture «sèche» (une nouveauté à l’époque), multi-fonctions (nourrissante, réparatrice, adoucissante) et multi-usages (pour le corps, le visage et les cheveux).
Pourquoi elle? Parce qu’au-delà de ses bienfaits, tout en elle est unique: une formule aux six huiles végétales précieuses et sans silicones, sans oublier son parfum
désormais mythique (fleur d’oranger, ambre, vanille…)
(32 €/50 ml et 39,50 € la version pailletée; en (para-)pharmacie).

10 L’Eau Micellaire de Bioderma

L’Eau Micellaire de Bioderma

En 1991, Bioderma crée la première eau nettoyante et démaquillante contenant des “micelles”, véritables «velcros» microscopiques qui attrapent les impuretés sans devoir décaper la peau.
Pourquoi elle? Parce qu’elle reste numéro 1 auprès des stars et mannequins pour qui chaque millimètre de peau se doit d’être parfait. Toute peau capricieuse approuvera
(16,60 €/250 ml;en pharmacie).

Emilie SADRE

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)