Anti-âge: Ciblez les zones sensibles

Cou, décolleté, lèvres, yeux, mains… Au rayon anti-âge, les soins ciblés ne manquent pas. Comment marchent-ils, comment s’y retrouver et pourquoi une telle diversité?

Quels sont les principaux soins ciblés anti-âge?

« Ceux qui traitent des zones les plus attirées par le regard des autres: les yeux, la bouche mais aussi le décolleté et les mains. »

Pourquoi l’émergence de tels soins? Argument marketing ou véritable nécessité?

« Bien sûr l’argument commercial peut se justifier pour que les marques enrichissent leurs gammes de produits. Mais au-delà de ces considérations marketing, le grand nombre de soins « ciblés » se justifie par les spécificités biologiques de la peau, loin d’être uniformes sur tout le corps. Certaines zones du corps et du visage sont plus ou moins épaisses, hydratées, sollicitées par des tensions, des torsions… D’autres bénéficient d’une synthèse du collagène moindre qu’ailleurs…
De plus, toutes les zones ne sont pas exposées de la même façon face aux agressions extérieures, à commencer par les UV. Les besoins de notre peau peuvent donc être très variables. »

Comment formule-t-on un soin ciblé?

« Vous le verrez dans les zones en détail: tout réside dans le choix des actifs, leur concentration mais aussi dans la texture du produit et un choix fin des ingrédients de formulation.
Exemple: la zone du contour de l’œil étant la plus fine de tout le corps, il lui faut des gels ou des crèmes légères, à pénétration relativement rapide. Mais pas trop fluides pour éviter toute migration vers la muqueuse de l’œil. Ces soins spécifiques « yeux » peuvent contenir à faible dose des nacres qui réfléchissent la lumière (pour atténuer optiquement cernes et ridules) mais en choisissant des tailles bien définies. Les produits se doivent d’être testés sous contrôle dermatologique et ophtalmologique.
Quant aux soins « mains » et « décolleté », ils contiennent généralement des SPF (indice de protection solaire pour éviter l’apparition des taches « de vieillesse ») ».

 

4 zones sensibles

Le contour des yeux

Avec seulement 0,5 mm d’épaisseur, la peau du contour de l’oeil et ses 44 petits muscles « subissent » 10 000 battements de paupières chaque jour sans compter les autres agressions (plissements, froncements, frottements, froid, UV…).
Outre les rides et ridules qui s’installent dès la trentaine, d’autres marques du temps nécessitent la plus grande attention: les cernes et les poches.
De plus en plus « bons à tout faire », les soins pour le contour des yeux combinent une action lissante en stimulant la production de collagène et d’élastine de cette zone à « cassures » répétées. Une action anti-oxydante est aussi essentielle (pour préserver la jeunesse des cellules), drainante (contre les poches d’eau), lipolytique (contre les poches de graisse) et boosteuse de micro-circulation (contre les cernes).

Le contour des lèvres

Rire, parler, manger, faire des mimiques, fumer … Chaque jour, 15 000 mouvements étirent les lèvres et leur contour. Zone de sollicitations intenses, le contour de la bouche perd également 1% de collagène chaque année à partir de 40 ans. Conséquence: l’âge se lit aussi sur les lèvres.
Pour les garder belles, pulpeuses et joliment ourlées, il faut un soin aux actifs hydratants (les lèvres ne contiennent aucun film hydrolipidique protecteur), redensifiants et, luxe absolu, tenseurs.
Important: ces soins ne doivent pas être gras, au risque de favoriser l’écoulement des rouges à lèvres (eux aussi huileux) dans les ridules qui griffent le contour des lèvres.

Le décolleté et le cou

Parmi les signes de vieillissement que les femmes évoquent avec le plus d’amertume: les marques des draps sur le décolleté au réveil, les « push up » qui provoquent des plis, un buste qui n’est plus aussi lisse qu’à 30 ans…
Attention, fragile: la peau du décolleté se distend au fil du temps sous l’effet de la ptose mammaire et de la synthèse de collagène – garant de la résistance de la peau – moins organisée que dans d’autres zones cutanées. Sans oublier les UV qui font vieillir prématurément et provoquent des taches brunes.
L’idéal: des crèmes densifiantes (pour nourrir cette zone fragile), gainantes (contre le relâchement des tissus) et unifiantes (protection solaire intégrée).

Les mains

Exposées toute l’année aux UV, nos mains peuvent accuser dès la quarantaine les premiers signes de vieillissement: taches de pigmentation et une peau de plus en plus fine qui se « frippe ».
Ici aussi, des soins spécifiques s’imposent avec une formule nourrissante, hydratante et munie d’un indice de protection.

 

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)