WWF publie un rapport alarmant: 60% des espèces sauvages ont disparu en quarante ans

WWF publie un rapport alarmant: 60% des espèces sauvages ont disparu en quarante ans
Pexels/Lee Ann Nicholls

60% des espèces sauvages qui peuplaient notre planète ont disparu en moins de 50 ans. C’est ce qui ressort du « Rapport Planète Vivante 2018 », publié tous les deux ans par le Fonds mondial pour la nature (WWF). Un chiffre qui fait froid dans le dos.

Tous les deux ans depuis 1998, la Société Zoologique de Londres et WWF publient le rapport « Rapport Planète Vivante », une étude sur l’état de la biodiversité sur la planète. Cette année, le rapport dresse un constat particulièrement alarmant: 60% des animaux vertébrés (mammifères, oiseaux, poissons, reptiles, amphibiens) ont disparu depuis 1970. « Une illustration sinistre, voire peut-être même l’indicateur ultime, des pressions que nous exerçons sur notre planète », commente Marco Lambertini, Directeur général du WWF International.

Des changements planétaires sans précédent

En 40 ans, soit l’équivalent de la moitié d’une vie humaine, l’explosion démographique et la croissance économique ont engendré des changements planétaires sans précédent. C’est ce que l’on appelle la « Grande Accélération ». Si ce phénomène mondial se poursuit, nous auront fait disparaître la totalité des animaux sauvages de notre planète d’ici une quarantaine d’années. Or sans cette biodiversité, l’espèce humaine a peu de chance de continuer à prospérer. L’ONG tire donc la sonnette d’alarme: si nous ne prenons pas de mesures radicales, « la planète court à sa perte ».

Un accord pour inverser tendance

Mais il est encore temps d’inverser la tendance. L’ONG appelle donc les leaders mondiaux à prendre conscience de cette extinction massive: « Les décideurs, à tous niveaux, des individus aux communautés, en passant par les pays et les entreprises, doivent faire les bons choix en termes de politiques, de finance et de consommation pour que l’humanité et la nature puissent prospérer à nouveau. » WWF a élaboré une feuille de route sur 30 ans afin « d’inverser la courbe de la perte de biodiversité ». Un « accord ambitieux » qui devrait être adopté en 2020, lors de la conférence mondiale sur la biodiversité à Pékin.

Ceci pourrait également vous intéresser

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)