L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Vidéo: une journaliste fond en larmes en apprenant l’existence de centres de détention pour enfants de migrants au Texas

Par Liza De Wilde

Depuis la mise en place de la politique de “tolérance zéro” relative à l’immigration illégale par l’administration Trump en avril aux États-Unis, 2300 enfants ont été séparés de leurs parents. En lisant la breaking news qui lui parvient en direct, la présentatrice de la chaîne MSNBC ne peut s’empêcher de fondre en larmes.

Près de 11.000 enfants étrangers ont déjà été placés dans des centres de détention aux États-Unis. Les familles concernées sont majoritairement originaires d’Amérique centrale (Honduras, Guatemala, Salvador), et accusées d’avoir traversé illégalement la frontière avec le Mexique.

Une journaliste fond en larmes

Face à cette réalité difficile à accepter, Rachel Madow, la présentatrice vedette de la chaîne MSNBC, fond en larmes en direct.

Tolérance zéro

La loi de l’immigration dit qu’il est illégal d’entrer aux États-Unis clandestinement. Si cette loi existait déjà à l’époque d’Obama, la politique dite de “tolérance zéro” impose aux forces de l’ordre d’arrêter tous les migrants passant illégalement la frontière. Le site du Monde a publié une vidéo d’enfants migrants âgés de 4 à 10 ans, placés dans un centre de détention au Texas. Les images et les sons parlent d’eux-mêmes…

L’affichage de ce contenu a été bloqué pour respecter vos choix en matière de cookies. En cliquant sur « Voir le contenu », vous acceptez les cookies. Vous pouvez modifier vos choix à tout moment en cliquant sur « Paramètres des cookies » en bas du site.
Voir le contenu

Ceci pourrait également vous intéresser:

Pour être au courant de toutes nos astuces mode, beauté, cuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Contenu des partenaires