Un policier à cheval qui tient un Afro-américain par une corde, pourquoi cela nous choque? (photos)

Un policier à cheval qui tient un Afro-américain par une corde, pourquoi cela nous choque? (photos)
Getty Images

Une photo prise le samedi 3 août à Galveston (Texas) scandalise le monde entier et il y a de quoi! Sur cette dernière, on y voit deux policiers à cheval en train de tirer par une corde un Noir. Le tout s’est passé dans la ville du Texas aux États-Unis, comme si de rien n’était…

L’image a suscité beaucoup de réactions sur les réseaux sociaux et c’est tout à fait logique. Conscient que cette situation est tout sauf normale, le responsable des policiers a réagi sur Facebook en expliquant que « même s’il s’agit d’une technique enseignée et la meilleure des pratiques dans certaines circonstances, j’estime que nos agents ont pris une mauvaise décision ».

Ce qu’il s’est passé

Il est important de recontextualiser cette arrestation. Donald Neely est arrêté pour une violation de propriété. Il est ensuite menotté et selon toute logique, il doit être conduit au commissariat de police. Oui, mais pas à pieds, traîné par deux policiers assis sur leur cheval. Il aurait dû, comme tout le monde, être transporté dans un véhicule. Apparemment, « seulement des agents de la police montée étaient disponibles », a justifié Vernon Hale, le chef de police de Galveston à l’AFP. Il a par la suite précisé qu’il mettrait un terme à cette pratique lorsqu’il faudrait convoyer des personnes interpellées et s’est excusé auprès du suspect, Donald Neely.

Pourquoi cette situation est choquante

L’image est humiliante

Bien que suspecté d’avoir cambriolé une propriété, Donald Neely n’aurait jamais dû être amené au commissariat de cette façon qui peut, très logiquement, être caractérisée d’humiliante.

Un retour dans le passé

Cette image à un petit quelque chose qui nous rappelle le temps de l’esclavagisme noir. « Nous sommes en 2019, pas en 1819 », a déclaré James Douglas, le président de l’antenne de Houston de la NAACP (organisation de défense des Noirs américains), dans le journal Houston Chronicle. Elle nous rappelle le temps où les condamnés étaient exhibés sur la voie publique.

Le règne de la suprématie blanche

Cette image illustre parfaitement le suprémacisme blanc sur le peuple noir. Ici, ce sont deux policiers blancs qui tirent par une corde un suspect noir. « Un homme noir traîné par une corde par des agents de police, en 2019. (…) On doit dénoncer ce dont il s’agit: du racisme à l’œuvre », s’est exprimé Beto O’Roucke, un Texan, candidat démocrate à la présidentielle de 2020.

Un réel manque de clairvoyance

Bien que cette technique soit légale et indispensable dans certaines situations, on peut tout de même se dire que les deux officiers de police ont manqué de discernement lors de cette arrestation. Attendre un véhicule de police, même 15 min de plus, si aucune voiture n’était vraiment disponible, aurait été plus judicieux et moins polémique…

Ces trois articles parlent de racisme, lisez-les aussi

Pour être au courant de toutes nos astuces modebeautéjardin, maisonparentalitécuisine et l’actualité, suivez-nous sur notre page Facebook, notre compte Instagram et Pinterest, et inscrivez-vous à notre newsletter.

Continuez votre lecture ci-dessous, après la publicité

Attendez le prochain article de Femmes d’Aujourd’hui, il en vaut vraiment la peine :)